Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
06
Mar, Déc
118 Nouveaux Articles

EXPLOITATION DES PHOSPHATES DE NDENDORY Bassirou Doro Ly exige de la transparence à Cheikh Amar

Sinthiou Bamambé-Banadji
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

«Rien ne sera plus comme avant». Ce sont en des termes presque menaçant que le nouveau maire de Ndendory (département de Kanel) a tenu à avertir l’homme d’affaires Cheikh Amar, dont la société exploite les phosphates de Matam. L’édile de la ville a déclaré, en marge de son investiture hier, que la région de Matam ne bénéficie d’aucune retombée dans l’exploitation de ses phosphates.  

 

Le nouveau maire de Ndendory, attend faire bénéficier ses concitoyens des retombées de phosphates de sa ville qui sont exploités par la société de Cheikh Amar. 
 
Bassirou Doro Ly qui a été porté à la tête de la mairie, a déclaré à la presse hier, que rien ne sera plus comme avant dans l’exploitation des ressources de sa commune.  
«Depuis 2009 jusqu’à ce jour, la société de Cheikh Amar exploite les phosphates de Ndendory. Mais, la zone ne bénéficie absolument rien de tout. Aucune retombée. Nous n’avons ni taxe, ni impôts sur les revenus. Absolument rien !», se désole l’édile de la nouvelle commune. 
 
«Mais, c’est fini tout ça !, tranche-t-il. Il faut que ce soit clair. Cheikh Amar nous doit une taxe communale depuis 2009. Nous ne sommes plus une communauté rurale. Nous sommes devenus une commune. Avec ce nouveau mandat que les populations viennent de nous confier, nous allons exiger et obtenir de la transparence dans toute exploitation de minerais dans cette zone. Nous serons qu’est ce qui est exploité ? Qui l’exploite ? A quelle fin ? Et qui sont les destinataires des exploitations ?» 
 
Les investissements de la Somiva attendus
 
Bassirou Doro Ly est également revenu sur la Société minière de la vallée du fleuve Sénégal (Somiva) dirigée par l’ancien ministre de l’Energie sous Abdoulaye Wade, Ibrahima Sarr. Une société étrangère qui a prévu d’injecter 140 milliards de F Cfa dans cette partie Nord du Sénégal. 
 
D’ailleurs confiait M. Sarr,  «dès 2013, 50 à 70 millions de dollars seront investis dans la mine de Matam, dont la concession s’étale sur 25 ans». M. Ly a confié avoir pris langue avec le directeur de la Somiva pour que les droits des populations, ceux de la collectivité locale, soient respectés. 
 
«J’ai discuté avec lui. Il m’a confirmé que Somiva va respecter l’ensemble de nos droits». M. Sarr rappelle-t-on avait déclaré : «avant même l’exploitation de la mine, on a exigé et obtenu des investisseurs que d’énormes infrastructures sanitaire, scolaire, entre autres, soient d’abord érigées. Et je puis vous assurer qu’avec les Hôpitaux qui sortiront de terres, les gens viendront de partout pour y subir des soins, du fait du relèvement de leur plateau». Mais, pour l’heure, ça reste à l’état de promesse, alors que les travaux ont déjà démarré. L’autre inquiétude des populations, c’est qu’il y a risque de déplacement d’une partie du village parce que Ndendory serait assise sur une mine. 
D’ailleurs, le nouveau maire, par anticipation, dira : «nous avons aménagé 580 logements». 
 
Et d’ajouter : «nous avons mis en place un plan pour le développement de la région de la Matam, plus particulièrement du département de Kanel et de la commune de Ndendory. Et nous comptons beaucoup sur la richesse de notre localité», a-t-il indiqué.  
 
Rappelons que Bassirou Doro Ly communément appelé Yéro Lidel a été élu par acclamation à la tête de la commune de Ndendory dans le département de Kanel. 
 
source:http://www.sudonline.sn/bassirou-doro-ly-exige-de-la-transparence-a-cheikh-amar_a_20005.html

 

 

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?