Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
31
Mar, Jan
5 Nouveaux Articles

Festival de Ziguinchor : Abdoulaye Baldé dilapide 300 millions, qui pouvaient sauver le nouvel hôpital

Ziguinchor
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

XIBAR.NET (Dakar, 23 Avril 2010) - Élu maire de Ziguinchor depuis mars 2009, Abdoulaye Baldé s’est distingué, jusque là dans des activités folkloriques, contre lesquelles le populations commençe à grogner. La première édition du festival international de Ziguinchor, qu’il a initié, et qui a démarré hier, sera décisif dans ses relations avec ses administrés ; d’autant que les 300 millions de francs Cfa qu’il a dégagés pour l’événement est la somme qu’il faut pour terminer le nouvel hôpital, laissé en ruines


Festival de Ziguinchor : Abdoulaye Baldé dilapide 300 millions, qui pouvaient sauver le nouvel hôpital
C’est le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye qui a présidé l’ouverture du Festival international de Ziguinchor, pour lequel les produits agricoles et naturels de la région ont été exposés. Des producteurs venus de pays comme la Gambie et le Burkina-Faso ont fait le déplacement, dans l’espoir de vendre. Mais si tous espèrent faire de bonnes affaires, les Ziguinchorois fulminent contre leur maire. Car, pour l’essentiel des jeunes que nous avons rencontrés, «Abdoulaye Baldé n’est pas attendu dans le terrain où il invite les populations » ? Car, soulignent-ils, « il n’est pas le maire de la région, mais de la commune ». Il s’y ajoute que « depuis un an qu’il est là, il ne s’est distingué que dans des activités folkloriques, qui ne rapporte rien à Ziguinchor : chants, danses et séances de lutte. C’est comme s’il tient à distraire les populations pour les endormir ». 

Pour un autre adulte, le festival de Baldé « n’a aucun sens. Car l’année prochaine le Sénégal va abriter le Festival mondial des arts nègres ». Pour un autre, les 300 millions dégagés par Baldé pour la manifestation pouvaient servir à autre chose, comme l’appui aux écoles et à l’hôpital régional de Ziguinchor. D’ailleurs le nouvel hôpital, laissé en ruines, n’a juste besoin que de moins de 300 millions pour être fonctionnel. Il est une priorité, qui permettra aux blessés de guerre de ne plus être évacué sur Dakar ». Un autre de souligner que Baldé « prend des risques, puisque les rebelles sont capables de tout ». 

Les avis sont unanimes qu’il ne devait pas organiser un colloque au Cap-Skiring, « puisqu’il parle de festival de Ziguinchor ». À les en croire, Baldé veut politiser l’événement, qui n’aura pas d’impact sur leur quotidien. En somme, à l’image des responsables du régime, Abdoulaye Baldé semble ne pas se soucier de ceux que ses administrés considèrent comme priorités. 

SOURCE: XIBAR

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?