Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
03
Dim, Juil
0 Nouveaux Articles

Diourbel
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

C’est un déplacement bien périlleux que va effectuer Karim Wade dans le département de Diourbel, aujourd’hui 16 janvier 2010, à l’occasion d’un meeting organisé par les « concrétistes » du Baol. Une visite à risques, si l’on tient compte de l’immense sentiment de frustrations des « Baol-baol » qui considèrent être mal servis par le régime de l’alternance. En plus de la guéguerre que se livrent les ténors libéraux, ce qui risque de compliquer la tache à Karim Wade, c’est que certains diourbellois n’essaient guère de faire la différence entre la « Génération du concret » et le Pds qu’ils ont sévèrement sanctionné aux dernières élections locales du 22 mars.

Le leader de la Génération du concret est attendu ce samedi dans la capitale du Baol où il doit présider un meeting initié par ses camarades de Diourbel pour la reconquête de ce fief libéral tombé dans l’escarcelle de l’opposition depuis le 22 mars dernier. Seulement, malgré les gros moyens qui vont être déployés dans la ville du ministre d’Etat et secrétaire générale de la présidence de la République, Aminata Tall, la tache sera, sans nul doute, très compliquée pour Karim Wade. Car, s’il y a une localité oubliée par le régime de l’alternance, c’est bel et bien le département de Diourbel. Cela, Aminata Tall, alors ministre d’Etat sans portefeuille, l’avait compris et dénoncé avec la dernière énergie. Après le retour de « la dame de fer » auprès de Me Wade, l’espoir était une nouvelle fois né. Car la prise en compte des préoccupations de Diourbel était le cri de cœur d’Aminata Tall. Fort malheureusement, jusque-là, pas l’ombre d’un projet, encore moins de programme spécial pour la capitale du Baol. Du côté des responsables et militants libéraux de la première heure qui disent avoir tout donné à Wade depuis des décennies, ils s’insurgent contre le manque de considération dont ils font l’objet. S’y ajoute, aussi, l’interminable guéguerre entre les ténors libéraux, notamment entre le ministre délégué, Khadim Guèye, et la ministre d’Etat, secrétaire générale de la présidence de la République, Aminata Tall. De plus, le torchon brûle entre les deux députés et marabouts politiciens Sidy Mactar Mbacké et Fallou Mbacké, président du Conseil régional. Pire, nombreuses sont les populations de la ville qui s’interrogent déjà sur le caractère de cette visite de Karim Wade. Ce, malgré l’intense lobbying des responsables locaux de la « Génération du concret » qui peine à séduire.

Gora KANE

Source: LAS QUOTIDIEN

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?