Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
20
Lun, Sep
0 Nouveaux Articles

Diossong
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Les femmes du village de Diossong situé à quelques dizaines de kilomètres sur la bretelle séparant Passy à Sokone, ne veulent plus se jeter dans le chômage pendant les moments marquant la fin de l’hivernage. 

 

Ainsi avec les nombreuses ressources tirées du maraîchage et le besoin de disposer d’une activité génératrice de revenus durant toute l’année, elles ont relancé ces jours derniers la requête qu’elles avaient introduite les semaines passées au siège de leur conseil rural pour un accès massif des femmes à la terre, mais surtout les femmes en activité dans le maraîchage.

Dans le contenu de cette même demande, elles ont aussi sollicité la réduction du coût de l’eau dans les périmètres maraîchers pour une contribution directe d’encourager les groupements de promotion féminine (Gpf) pour un développement durable de l’horticulture dans la région de Fatick.
 
Depuis qu’elles ont senti venir le pouvoir d’assurer le contrôle du marché local en produits agricoles de contre saison, les femmes de la communauté rurale de Diossong constatent que l’unique hectare de terre qu’elles exploitent aujourd’hui est encore loin de les faire accéder aux objectifs qu’elles se sont fixées préalablement en termes de production et de lutte contre le sous emploi. 
 
Et par conséquent, elles prêchent la délibération d’une assiette foncière capable de les occuper toutes et les convertir en de véritables entrepreneuses rurales. En majorité partenaires du projet d’appui aux filières agricoles (Pafa), ces femmes sont aussi membres du groupement de promotion féminin « Jappo » de Diossong.  Assistées par deux (2)  relais permanents, elles ont débuté l’horticulture collective en 2009 et comptent dans leur effectif 63 femmes réparties autour de 25 ménages. Dans leur organisation interne, elles se sont divisées en diverses commissions (achat, planification, vente, gestion du matériel). 
 
Leur périmètre d’exploitation compte quatre (4) bassins pour arrosage et plus d’une vingtaine de carrées pour les plantations.
 
Outre leur mission d’accroître les revenus dans les ménages, leur travail consiste également à produire et approvisionner les différentes concessions qui forment leur collectivité, les marchés hebdomadaires « Loumas » et les nombreux spéculateurs qui leur viennent de toutes les régions. Et pour éviter certaines ruptures dans les lieux de spéculation, la production en légumes dépend toujours de la demande formulée sur le marché. C’est-à-dire cultiver en fonction des besoins du marché en produits. Il faut aussi ajouter qu’au sein du GPF « Jappo » de Diossong, les dernières ventes de produits ont été effectuées en Février dernier. Des opérations à la sortie desquelles, ces villageoises ont réussi à épargner une enveloppe de 743.000 frs en nature.

 

source:http://www.sudonline.sn/les-femmes-reclament-plus-de-parcelles_a_19024.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?