Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Lun, Aoû
0 Nouveaux Articles

Tambacounda
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

TAMBALe plan d’action de développement du secteur touristique qui vient d’être élaboré par les acteurs de Tambaacounda et Kedougou prend en compte l’exploitation efficiente des ressources comme le parc du Niokolo-Koba, les chutes de Dindéfelo, la zone d’intérêt cynégétique, les festivals, chants et danses et journées culturelles des ethnies minoritaires. La région orientale qui est un véritable creuset de richesses culturelles et artistiques a ainsi décidé de proposer et de développer un tourisme haut de gamme, sain, responsable, maîtrisé et profitable à l’économie nationale.

Cela est possible, selon Abdourahmane Ndiaye, l’adjoint au gouverneur qui a présidé la journée en présence des acteurs du tourisme et de l’Association de coopération pour le développement local des espaces naturels. Cette réflexion globale permet de repenser l’avenir et de définir les priorités de développement du tourisme, selon M. Ndiaye. Les objectifs , dira Jean Pierre Ndecky, l’Inspecteur régional du Tourisme, sont de structurer l’offre, de promouvoir le produit, d’accroître les retombées au niveau local, d’améliorer le profil de l’investissement et les moyens de financement du secteur. La région, dira-t-il, peut concurrencer le balnéaire avec le Parc national du Niokolo-Koba, le plus grand en Afrique de l’Ouest, les zones amodiées de chasses, une zone d’intérêt cynégétique (ZIC), et surtout, les richesses culturelles et artistiques. La région dispose d’une capacité d’accueil de 75 établissements d’hébergement touristiques, 1258 chambres pour 2 331 lits. L’aéroport de Tambacounda qui est le troisième au niveau national n’est malheureusement pas desservi pour développer et accompagner le tourisme interrégional, à l’image de la Semaine de l’Amitié et de la Fraternité (SAFRA) et du festival Kayes-Médine-Tambacounda. Le président du syndicat du syndicat du tourisme Ansoumane Signaté a ainsi vivement demandé la mutualisation des moyens et des efforts pour développer un tourisme pour la destination des deux régions.

 

SOURCE : LE SOLEIL

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?