Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Lun, Aoû
0 Nouveaux Articles

Niaga
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le Premier ministre Aminata Touré a, hier, bouclé sa visite des chantiers entrepris dans le cadre du Plan décennal de lutte contre les inondations par les sites de recasement de la Cité Tawfekh de Tivaoune-Peulh et de Niaga. 
Sidy Mokhtar Niang est un homme comblé. Ce père de famille fait partie des 1202 bénéficiaires qui, à ce jour, ont reçu la clé de leur maison sise à la Cité Tawfekh de Tivaoune-Peulh et à Niaga. C’est au mois de septembre qu’il a quitté sa maison inondée de Wakhinane-Nimzatt pour rejoindre le site avec sa famille. Si au début il y avait ni adduction d’eau potable, ni électricité, ni poste de gendarmerie encore moins de poste de santé, aujourd’hui la situation a bien changé. L’eau coule des robinets. Le courant éclaire les maisons. Le poste de gendarmerie vient d’ouvrir ses portes. Le centre de santé en fera de même bientôt, alors qu’une école est en cours de construction. 

« Aujourd’hui, seules les maisons dont les propriétaires viennent nouvellement de s’installer ne disposent pas d’eau et d’électricité. Personnellement, je ne regrette pas du tout d’avoir quitté Wakhinane-Nimzatt pour m’installer ici. Aujourd’hui, nous vivons dans un cadre sain et nos enfants s’épanouissent, car disposant de terrains de jeux », confie ce quinquagénaire. C’est pourquoi, à l’instar des populations des trois quartiers du site de Niaga, il a tenu à être à l’accueil du Premier ministre Aminata Touré venue s’enquérir de leurs conditions de vie. 
Sur place, le Premier ministre a constaté que les travaux de construction des 2000 logements sociaux sont presque achevés et que les conditions d’habitation étaient correctes, mais elle n’en pense pas moins que quelques réglages étaient nécessaires pour les améliorer. « Les populations l’ont rappelé, il y a encore quelques réglages à faire. Ils souhaitent avoir l’éclairage public, cette question sera prise en charge dans le plan de développement de la Cité Tawfekh. Pour le moment, les conditions d’habitation sont correctes et vont s’améliorer […]. Lorsqu’on s’installe dans une nouvelle cité, c’est progressivement que les choses viennent mais le minimum pour vivre existe déjà sur place », s’est-elle félicitée.

Pour le transport, le commandant Amadou Canar Diop, coordonnateur du Projet de construction des logements sociaux et de lutte contre les bidonvilles (Pclslb), a annoncé que la société Dakar Dem Dikk a pris l’engagement d’ouvrir une ligne pour desservir ces deux nouvelles localités et un parking est déjà disponible. Mme Aminata Touré en a profité pour renouveler son appel aux familles qui rechignent encore à libérer leurs maisons où doivent passer des canalisations. « Je lance un dernier appel aux concernés, il faut qu’ils rejoignent les sites de recasement et céder les lieux de passage des canalisations », a-t-elle dit. En effet, comme à Guinaw-Rail, neuf maisons bloquent les travaux au quartier Darou Rakhmane de Rufisque où le chef du gouvernement s’est rendu un peu plutôt. « Le préfet est en discussion avec les propriétaires et de ce point de vue là il est important que les populations comprennent qu’il va falloir déménager pour que les travaux avancent. Le maire s’est également engagé à discuter avec les concernés parce que nous ne voulons pas utiliser la force qui est l’ultime recours. Il faut sauvegarder les intérêts de milliers d’habitants », a affirmé avec force Aminata Touré.
Auparavant le Premier ministre s’était rendue, tour à tour, au Cices-Foire où se déroule un projet de construction de réseaux de drainage des eaux pluviales de 7,6 milliards de FCfa, à la Cité Soleil, à Keur Massar, à Keur Mbaye Fall et à Rufisque. Dans la vieille ville, un chenal, le plus gros de l’histoire du Sénégal, est en cours de construction pour un coût de 14 milliards de FCfa, a révélé le chef du gouvernement.

Elhadji Ibrahima THIAM

1.739 logements sociaux réceptionnés sur 2.000
A ce jour, 1739 logements sociaux ont été réceptionnés sur les 2000 qui devraient être construits dans le cadre du programme de construction de logements sociaux et de relogement des sinistrés des inondations à Tivaoune-Peulh et à Niaga. C’est ainsi que 1202 familles ont pris possession de leur maison alors que 798 familles sont en procédure de relogement (enquête de la police). En ce qui concerne le Projet annexe Jaxaay, ce sont 390 logements qui ont été réceptionnés depuis janvier 2013 pour 297 familles relogées. Alors que 100 autres familles sont en instance de l’être.                    

CITE SOLEIL : Les populations satisfaites de l’état d’avancement des travaux
Le Premier ministre Aminata Touré a, hier, fait un bref passage à la Cité Soleil dans le cadre de la visite des sites inondables de la banlieue. Elle a constaté l’état d’avancement des travaux qui ont repris depuis avril 2013 après un arrêt momentané de 6 mois. Pour Lune Tall, président de la coopérative d’habitat de la Cité Soleil, les travaux pourront être livrés au  mois de juillet prochain. La présidente de l’association des femmes de la cité Soleil, Daba Kamara Dièye, s’est réjouie des travaux qui se poursuivent.

Serigne Mansour Sy CISSE

SOURCE:http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=39689:site-de-recasement-des-sinistres-la-vie-se-construit-petit-a-petit-a-niaga-et-a-tivaouane-peulh&catid=140:actualites

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?