Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
01
Jeu, Déc
93 Nouveaux Articles

Khalifa Sall face au Procureur: "Je conteste les accusations, je ne trancherai jamais entre Touré et Bocoum"

JUSTICE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

Sur cette même question, les deux percepteurs Mamadou Omar Bocoum et Ibrahima Touré ont à leur tour, soutenus que dans la nomenclature budgétaire, il n’y a pas de fonds politiques, mais plutôt de fonds spéciaux. A la question du Procureur de la République sur les factures du Gie Tabbar qui attestaient « faussement » de la fourniture de mil et de riz à sa mairie, Khalifa Sall a répondu sans détour au Procureur, qu’en sa qualité d’ordonnateur, sa responsabilité ne saurait être engagée. "Je ne connais pas le Gie TABBAR, ni son président Ibrahima Traoré. Les fonds que je recevais sont destinés aux dakarois. Aucun de mes co-prévenus n’en a bénéficié".

"Pourquoi donc vous avez tenu à justifier l’utilisation des fonds avec les factures imaginaires du Gie tabbar ?", relance Serigne Bassirou Guèye. "C’est une pratique que j’ai trouvée sur place et c’est à l’initiative de l’Etat. L’utilisation des fonds sont laissés à la discrétion du maire et il n’est pas tenu de les justifier", a-t-il avancé.

 

Kady FATY, Leral.net

 

source:https://www.leral.net/Khalifa-Sall-face-au-Procureur-Je-conteste-les-accusations-je-ne-trancherai-jamais-entre-Toure-et-Bocoum_a220269.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?