Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

16
Mar, Avr
0 Nouveaux Articles

VIOL : SITOR NDOUR RELAXÉ MAIS LA PRÉTENDUE VICTIME NE LÂCHE PAS L'AFFAIRE

VIOL : SITOR NDOUR RELAXÉ MAIS LA PRÉTENDUE VICTIME NE LÂCHE PAS L'AFFAIRE

VIOL : SITOR NDOUR RELAXÉ MAIS LA PRÉTENDUE VICTIME NE LÂCHE PAS L'AFFAIRE

JUSTICE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

Après neuf mois de détention, Sitor Ndour a été libéré hier. A propos de cette affaire qui avait défrayé la chronique, on peut dire que c’est tout simplement la montagne qui a accouché d’une souris.

Sitor Ndour a été relaxé hier après neuf mois passés en prison. L’ancien directeur général du Centre des Œuvres universitaires de Dakar (COUD), qui était accusé de viol par sa domestique âgée de seize ans, est rentré chez lui. Alors que le procureur avait requis dix ans de réclusion criminelle contre lui, il a finalement été relaxé au bénéfice du doute. Toutefois, insatisfaite du verdict, la victime a décidé d’interjeter appel.

 

Après neuf mois de détention, Sitor Ndour a été libéré hier. A propos de cette affaire qui avait défrayé la chronique, on peut dire que c’est tout simplement la montagne qui a accouché d’une souris. Accusé de viol par sa domestique, une mineure de seize ans, l’ancien directeur général du Centre des Œuvres universitaires de Dakar (COUD) et responsable de premier plan de l’Alliance Pour la République, le parti présidentiel, était placé sous mandat de dépôt depuis le 5 août 2022. Dans un contexte marqué par le tumultueux dossier de viol opposant l’opposant Ousmane Sonko à la demoiselle Adji Sarr, l’affaire Sitor Ndour avait fait un boom médiatique.

Bref aperçu sur le déroulement de l’affaire

Au départ, l’affaire semblait être très sérieuse. En témoigne le réquisitoire du procureur qui avait demandé une peine de dix ans de réclusion criminelle contre le sieur Sitor Ndour. En apprenant la nouvelle, on ne peut que frissonner comme l’a fait Mamadi Mbengue. ‘’Pour dire vrai, quand j’ai appris que le procureur voulait que Sitor soit condamné à dix ans, je me suis dit que c’est une affaire très sérieuse. Mais avec ce verdict qui vient d’être rendu aujourd’hui, je me suis rendu compte que c’était tout le contraire’’, a ironisé le jeune homme.

Envoyé en prison par le juge d’instruction du deuxième cabinet, le 5 août 2022, le responsable politique à Fatick de l’Alliance Pour la République (APR) avait par la suite demandé une liberté provisoire par l’intermédiaire de ses avocats. Mais le juge d’instruction, suivant en cela l’avis du maître des poursuites, avait rejeté la requête. Lors du procès, la partie civile réclamait 50 millions de francs CFA à titre de réparation. Niant les faits, l’ancien directeur général du Centre des Œuvres universitaires de Dakar (COUD) avait soutenu être victime de chantage et de tentative d’extorsion de fonds. Il avait même porté plainte contre la mère de la victime pour diffamation.

Il lui a fallu attendre plusieurs mois avant de comparaître devant le tribunal. Ainsi, le 1er mars 2023, Sitor Ndour se présente devant la chambre criminelle. Par la suite, le juge fixe le procès au 15 mars 2023, avant de renvoyer son délibéré au 19 avril 2023, soit à la date d’hier où le président du conseil d’administration de la Société d’Aménagement des Eaux du Delta (Saed) s’est vu acquitter du délit de viol.

Cependant, même si le verdict est en faveur de Sitor Ndour, un nouveau face-à-face n’est pas à exclure. Selon certaines informations, la partie civile n’est pas satisfaite du verdict. Et d’après Me Ndeye Fatou Touré, l’avocate de la plaignante, sa cliente va interjeter appel après que la Cour a relaxé M. Ndour au bénéfice du doute.

 

source: https://www.seneplus.com/societe/sitor-ndour-relaxe-mais-la-pretendue-victime-ne-lache-pas