Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Dim, Jan
5 Nouveaux Articles

Vidéo- Pour réclamer justice- Le père des jumelles menace de s’immoler par le feu

JUSTICE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

Meurtri par le sort de ses enfants le père affirme avoir déposé une plainte à la division des investigations criminelles (Dic) et compte poursuivre jusqu’au bout. «Je n’hésiterai pas à venir m’immoler par le feu devant le siège du  ministère de la santé et rejoindre mes enfants si la justice ne fait pas le nécessaire» a-t-il déclaré ce jeudi à Dakar en marge du sit-in du réseau des journalistes et animateurs pour le protection de l’enfance (Rejape) au micro d’IGFM.

 

 

Par ailleurs, Alioune Diome dénonce l’attitude des autorités sanitaires du Sénégal  qui à l’Etat actuel des choses «n’ont pas levé le petit doigt pour intervenir».  « Quel est le rôle de ces autorités» s’est interrogé Alioune Diome qui ne parvient pas à comprendre les raisons de leur silence face à un tel cas.

Pour rappel, Alioune Diome a perdu ses jumelles dans la semaine dernière.  Enceinte de cinq (5) mois, son épouse a été  informée que son accouchement était imminent  lors d’une visite au centre de santé de Dalifort où elle s’était était rendue. Munie de son carnet, à cause des contractions qu’elle ressentait, on a déclenché le travail d’accouchement. A 21 heures elle accouche des jumelles.

Cependant  Alioune Diome et sa femme ignorait que cet accouchement allait être le début du drame qui allait bouleverser leurs vies.  En effet, en constatant que les bébés étaient logiquement prématurés et qu’ils devaient être mis sous couveuse, les médecins du centre de santé de Dalifort lui ont demandé de les amener dans un centre hospitalier plus adéquat.

Face à un manque de moyen cruel, la femme et ses nouveaux nés ont été embarqués dans une ambulance médicale et avec comme seule arme une note rédigée par un médecin. Ainsi, les parents  des jumelles ont sillonné plusieurs  hôpitaux de Dakar. De Pikine (au camp de Thiaroye)  Principal, en passant par Le Dantec, Albert Royer, Fann et Cto, toutes ses structures sanitaires ont refusé de prendre en charge les bébés.

A l’hopital général de Grand Yoff, l’un des bébés, à bout de souffle, quitte ce bas monde vers les coups de 3 heures du matin. Le second le suivra deux (2) heures plus tard.

El Hadj Birame NDOUR

Images: NDIOL

source : http://www.gfm.sn/pour-reclamer-justice-le-pere-des-jumelles-menace-de-simmoler-par-le-feu/

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?