Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Jeu, Déc
118 Nouveaux Articles

Victime d'une injustice, senecartours poussée vers le dépôt de bilan : qui arme l'ennemi? (documents)

JUSTICE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

Aujourd'hui c'est une entreprise qui se débat et qui risque de mettre la clef sous le paillasson à cause d'une injustice savamment opérée sous le nez et la barbe de l'autorité. Film d'un scandale avec une seule inconnue. 

 

 

La société Sénécartours vit, peut-être les derniers moments de son existence. Une existence jusque-là sans problème majeur, mais perturbée depuis le 13 février 2013 par un abus de pouvoir caractérisé et une injustice visiblement non voilée. 

  

Sénécartours gagne l'appel d'offres de l'ADS mais... 

Le cauchemar démarre avec la notification d'attribution définitive en bonne et due forme reçue d'ADS lui signifiant qu'il venait d'être choisi, à la suite d'un appel d'offres pour assurer le transport des passagers sur le tarmac de l'aéroport Léopold Sédar Senghor. Nous sommes le 13 février 2013 et c'est Pape Maël Diop, directeur de l'Agence des Aéroports du Sénégal qui signe la correspondance. « Le but est de vous notifier que votre offre en date du 15 janvier 2013 pour le transport des passagers sur le tronçon salle d'embarquement-aéronefs tels qu'ils sont présentés dans les institutions aux candidats pour le montant du marché de 792 488 000 francs toutes taxes compris a fait l'objet d'attribution définitive par l'Agence des Aéroports du Sénégal ». La correspondance référencée (S_ADS_039/2011) est plus explicite, car elle va jusqu'à signaler que « la date de cette notification définitive constitue le point de départ des délais contractuels du marché. Mieux, Monsieur le directeur, visiblement décidé, dans une nouvelle  lettre invite le directeur général de Sénécartours «de bien vouloir prendre toutes les dispositions nécessaires pour le démarrage des activités relatives au transfert des passagers sur le tarmac de l'aéroport Léopold Sédar Senghor à compter du 10 janvier 2014 à 00 heure ». Hélas entre la parole et les faits, il y a eu un fossé. 

  

Sénécartours s'endette ensuite... 

Pour effectuer les services attendus dans les meilleures conditions, la Société de transport avait  pris l'attache d'une banque pour l'ouverture d'une ligne de crédit afin d'acquérir les véhicules. « Nos services se sont déplacés jusqu'en Allemagne pour passer commande de bus dont le financement tourne autour de 1.600.000 000 francs. En plus, nous avons recruté un personnel additionnel » expliquera Mbaye Sarr (PDG de Sénécartours) à une autorité de ce pays. Face à l'impossibilité de démarrer l'exploitation du marché, la société  sera incapable d'honorer ses engagements vis-à-vis de sa banque et en devient, du coup,  une cible. Six mois après la réception des bus et malgré le différé de 3 mois accordé par l'institution financière pour démarrer les paiements, Sénécartours ne sera pas en mesure d’honorer ses engagements vis-à-vis de la banque. Alors commenceront,  inlassablement,  à tomber les mises en demeure. Dans une lettre de sommation dont l'intitulé de l'objet est « immobilisation immédiate des véhicules aux fins de vérification »,  la Banque Islamique du Sénégal affirme avoir requis les services d'un huissier. Aujourd'hui, Sénécartours risque de disparaître par la seule faute de “ l'ennemi ”. 

  

ABS tord le bras à Sénécartours 

Alors que Sénécartours attend d'être rétabli dans ses droits,  la société a été désolée de remarquer qu'une de ses concurrentes était en train d'exploiter le marché illégalement. Il s'agit d'Airport Bus Services ABS. Cette entreprise a été mise sous administration provisoire par la CREI suivant ordonnance en date du 31 mai 2013. Seulement,  le droit d'exploitation du service dont disposait ABS a  expiré depuis la publication d'une autre ordonnance aux fins de désignation d'un administrateur provisoire du 30 Août 2013 par le président de la commission d'instruction de la cour de répression de l'enrichissement illicite. Ahuri, Mbaye Sarr adressera une lettre de protestations au Dg de l'ADS, le 3 Octobre 2013. Il dénoncera le retard dans l'exécution dudit marché alors que des frais financiers importants et les rémunérations dues au personnel recruté sont déjà consentis.  Pire l'espace, explique le PDG, qui avait été mis provisoirement pour le stationnement des véhicules est arrivé à expiration depuis plusieurs années en plus du fait que les gabarits des bus exigeaient des conditions spéciales. Que de facteurs bloquants que nul ne peut expliquer sauf, bien sûr “ l'ennemi  ”. 

  

L'Etat reste de marbre face à l'injustice 

Pour que justice soit rétablie,  Sénécartours fera appel à la diligence de Madame  Aminata Touré, alors premier ministre du Sénégal. Dans le texte, on peut lire le Directeur général rappeler au chef du gouvernement, les différents points du scandale. En son temps, clairement,  Sénécartours redoutait le cauchemar et la pression qui lui arrivent, aujourd'hui. Au vu de l'immensité des dépenses effectuées et dont la plupart est constituée de dettes, le directeur disait à Madame le Pm : « vous comprendrez avec nous qu'une telle situation ne peut perdurer sinon la banque procédera de la liquidation de toutes les garanties que Sénécartours avait hypothéquées ». Dans sa réponse datée du 26 novembre 2013, Mimi Touré dira « avoir donné des instructions au département en charge des transports aériens l'invitant à faire prendre les mesures nécessaires pour aboutir à un rapide dénouement et à une exécution correcte des engagements pris . 

  

L'ennemi 

Aujourd'hui, les choses frisent l'irrationnel. En effet, avant l’appel d’offre gagné par Sénécartours, ABS proposait 100 Millions de francs tous les mois pour 3 bus, là où Sénécartours proposait 8 bus, pour 72 millions de francs. Des disparités hors normes. A qui profite la situation de blocage ? Comme dans le cas de la SAPCO, le Président Macky Sall est interpellé, afin qu’il prenne ses responsabilités et tranche dans ce dossier.

 

source: http://www.dakaractu.com/VICTIME-D-UNE-INJUSTICE-SENECARTOURS-POUSSEE-VERS-LE-DEPOT-DE-BILAN-Qui-arme-l-ennemi-DOCUMENTS_a82174.html


 

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?