Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
09
Jeu, Fév
5 Nouveaux Articles

Sénégal - Verdict de l’affaire jaxaay- après 18 mois de détention la justice blanchit Aïda Ndiongue

JUSTICE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

Des cris et des larmes de joie, des applaudissements, des ouf de soulagement ! Bref, l’ambiance était à son paroxysme à la salle 3 du tribunal de Dakar hier, jeudi 28 mai. Pour cause, le juge de la chambre correctionnelle de la Cour d’appel de Dakar a relaxé purement et simplement les co-prévenus Aissatou Ndiongue (dite Aida Ndiongue), ex-sénatrice libérale, Abdoul Aziz Diop, ex-coordonnateur du Plan Jaxaay, ainsi qu’Amadou Ndiaye et Madou Sall, tous inculpés et mis sous les liens de la détention depuis plus de 18 mois. Les détenus dans le dossier dit ‘’Plan Jaxaay’’ ont tous été blanchis des délits qui leur sont reprochés par le tribunal de Dakar. Mieux, le juge de la chambre correctionnelle a ordonné la main levée sur tous les biens saisis par l’Etat, ainsi que la restitution de tous les avoirs d’Aida Ndiongue. Une nouvelle qui a ravi proches, souteneurs, militants du Parti démocratique sénégalais (Pds), et même simples curieux, venus nombreux soutenir les prévenus. Une forte mobilisation, qui a rendu très exigüe la salle 3 du tribunal de Dakar, au point que l’accès a été refusé à certains journalistes et à nombre de souteneurs. 

 

 
 
La défense annonce une enquête parlementaire
 
Les avocats de la défense n’ont pas voulu se contenter de ce verdict rendu par le juge en faveur de leurs clients. De l’avis de Me Mbaye Jacques Ndiaye, non seulement la défense va réclamer la restitution de tous les avoirs de leurs clients, mais aussi «ce qu’il faut retenir, c’est l’ouverture d’une enquête parlementaire». Pour l’avocat des prévenus, «il faut absolument que le procureur, le juge d’instruction et l’ancien Garde des sceaux, Aminata Touré, puissent être entendus par l’Assemblée nationale». Cela, poursuit-il, «afin qu’ils expliquent au peuple sénégalais les raisons pour lesquelles Aïda Ndiongue a été poursuivie, incarcérée pendant 18 mois, pour des faits qui, en réalité, n’ont jamais existé. On lui a reproché d’avoir détourné de l’argent appartenant au peuple­­­ sénégalais. Ce qui est inexistant». Mieux, Me Ndiaye a estimé qu’il est obligatoire que ces derniers s’expliquent «sur les 47 milliards, sur les 15 milliards de bijoux, sur les 250.000 euros qu’on aurait retrouvés chez Aïda Ndiongue. Et qu’ils s’expliquent également sur les marchés fictifs dont on a tant parlé au peuple sénégalais». Pour rappel, la ponte libérale et ses co-prévenus étaient poursuivis pour les délits de détournement de deniers public, de complicité d’escroquerie portant sur des deniers publics, complicité de faux et d’usage de faux en écriture publique et privée, ainsi que d’exercice illégal du commerce par un fonctionnaire, dans le cadre des marchés du ‘’Plan Jaxaay’’. 
 
REACTIONS… REACTIONS...
 
OUMAR SARR, COORDONNATEUR DU PDS : «C’est triste d’avoir perdu tant de temps»
Je m’attendais à un verdict pareil parce que le droit devrait être dit. C’est clair que le dossier est vide. Moi, je le connais personnellement. Je suis impliqué, par ce que j’étais moi-même le ministre pendant la période incriminée. Comment on peut mettre des gens en prison sur la base de déclarations  fausses ? C’est heureux, mais triste d’avoir perdu tant de temps, d’avoir déversé tant de calomnies. Dieu est juste, comme on dit.  Nous sommes heureux de la relaxe des détenus, notamment Aïda Ndiongue, Aziz Diop, Madou Sall et Mamadou Ndiaye. Mais nous nous posons vraiment la question : comment on a pu mettre en prison pendant 2 ans des personnes qu’on savait innocentes  dès le départ ? Le droit a été dit. C’est heureux. 
 
ME DOUDOU NDOYE, AVOCAT D’AÏDA NDIONGUE :  «Ce verdict, en droit, ne peut pas me surprendre»
Le tribunal vient de dire qu’Aïda Ndiongue n’a jamais rien fait. Qu’Aida Ndiongue, Abdou Aziz Diop, Madou Sall et Amadou Ndiaye sont honnêtes. Le tribunal vient de montrer que le Sénégal est un pays de vertu et que tous les Sénégalais peuvent encore une fois être ensemble pour l’avenir de leur pays. Parce que nul n’est à l’abri. Demain n’est pour personne. Nous travaillons tous pour nos petits enfants et les petits enfants de tout le monde. Donc, les juges viennent de nous montrer qu’eux-aussi, ils auront des petits enfants qui vivront dans ce pays...Ce verdict, en droit, ne peut pas me surprendre. Parce que le droit qui nous unit dans ce procès, ne peut pas emprisonner quelqu’un. …On a été jugé devant des instances qui ne sont pas politiques. Ceux qui ont jugé Aïda Ndiongue ne sont pas des juges pour politiciens. 
 
ME MBAYE JACQUES NDIAYE, AVOCAT DE LA DEFENSE : «Il faut retenir l’ouverture d’une enquête parlementaire»
Tous les biens d’Aïda Ndiongue ont été saisis. Aujourd’hui, le tribunal a pu ordonner la main levée des saisis et leur restitution. Nous allons bien évidemment demander que ces biens soient restitués. Ce qu’il faut retenir, c’est l’ouverture d’une enquête parlementaire. Parce qu’il faut absolument que le procureur, le juge d’instruction et l’ancien Garde des sceaux, Aminata Touré, puissent être entendus par l’Assemblée nationale, afin qu’ils expliquent au peuple sénégalais les raisons pour lesquelles Aïda Ndiongue a été poursuivie, incarcéré pendant 18 mois… C’est un droit que le peuple sache.... Aujourd’hui, Aïda Ndiongue a été jugée par des magistrats courageux. Ils ont eu le courage de rendre cette décision comme ils l’ont fait. 
source: http://www.sudonline.sn/la-justice-blanchit-a%C3%8Fda-ndiongue_a_24662.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?