Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Jeu, Déc
118 Nouveaux Articles

Hollande : l'opération au Mali " n'a pas d'autre but que la lutte contre le terrorisme"

TERRORISME
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le ministre a identifié le soldat mort comme étant le "lieutenant Damien Boiteux du 4e régiment d'hélicoptères des forces spéciales (4e RHFS) de Pau". Il aurait été tué par un tir d'arme légère d'un combattant islamiste alors qu'il se trouvait dans un hélicoptère Gazelle. Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a exprimé sa "grande émotion", tout comme le président François Hollande, qui a adressé à la famille du pilote et à ses proches "ses sincères condoléances". M. Hollande a décidé samedi d'annuler son déplacement à Marseille en raison de la situation au Mali. Un conseil de défense a été convoqué à 15 heures à l'Elysée. 

 

 

L'OPÉRATION "DURERA LE TEMPS NÉCESSAIRE"

 

Au niveau international, la France avait préparé le terrain en demandant, vendredi, au Conseil de sécurité de l'ONU "d'accélérer la mise en œuvre de la résolution 2085" qui autorise notamment le déploiement d'une force internationale au Mali.

 

Selon l'amiral Edouard Guillaud, chef d'état-major des armées, l'opération est coordonée par un commandement "tactique", basé au Mali, et un commandement "stratégique", à Paris.

Dans cette lettre, Paris "informe" aussi le Conseil que "les forces armées françaises ont apporté, en réponse à la demande [malienne] et en concertation avec nos partenaires, notamment dans la région, leur soutien aux unités maliennes pour lutter contre des éléments terroristes". Cette opération "durera le temps nécessaire", ajoute le texte. Selon des diplomates, l'intervention française se fonde en particulier sur l'article 51 de la Charte de l'ONU, qui prévoit un "droit naturel de légitime défense, individuelle ou collective, dans le cas où un membre des Nations Unies est l'objet d'une agression armée". La France n'est pas tenue dans ce cadre d'obtenir une autorisation du Conseil mais l'en informe.

 

"IL N'Y A PAS DE LIEN" AVEC L'OPÉRATION EN SOMALIE

 

Selon l'amiral Edouard Guillaud, chef d'état-major des armées, l'opération est coordonnée par un commandement "tactique", basé au Mali, et un commandement "stratégique", à Paris. "On est dans une phase de montée en puissance", a-t-il ajouté.

 

La France a été, dans un premier temps, la seule puissance étrangère impliquée dans cette opération, à la demande du Mali. Le chef des opérations militaires malien, le colonel Oumar Dao, a affirmé que des soldats sénégalais et nigérians étaient également présents, dans le cadre de la force de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), qui a annoncé pour sa part le début du déploiement de ses troupes d'ici dimanche. Le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé la création d'une force de 3 300 soldats ouest-africains avec un soutien logistique occidental qui doit encore être déployée. Le Burkina Faso a annoncé le déploiement de 500 hommes, comme le Niger. Les Etats-Unis, qui approuvent l'opération, pourraient apporter un appui "logistique" et des drones de surveillance.

 

 

Enfin, le gouvernement a souligné que l'intervention militaire française au Mali et l'opération menée en Somalie, qui se serait soldée par la mort de l'otage français Denis Allex, étaient "totalement déconnectées". L'intervention en Somalie "aurait pu avoir lieu plus tôt, elle avait été même envisagée plus tôt, et les conditions géographiques, techniques, météorologiques n'étaient pas réunies", a expliqué Jean-Marc Ayrault. Selon lui, "il n'y a donc pas de lien, d'autant plus que l'intervention française au Mali n'était pas, comme vous le savez, programmée".

 

 

SOURCE: LE MONDE

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?