Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
19
Dim, Sep
0 Nouveaux Articles

TERRORISME
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

Mankeur Ndiaye, ministre des Affaires étrangères qui a présidé hier, les travaux de la 36eréunion du Conseil de médiation et de sécurité de la Cedeao, avec à ses côtés, Marcel Alain De Souza, président de la Commission de la Cedeao, a listé les défis majeurs à relever, notamment, la consolidation de la paix et de la sécurité, la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée et l’éradication de la pauvreté aux niveaux national et régional. Le ministre reste convaincu que ces défis seront relevés et les progrès déjà accomplis consolidés et amplifiés par le nouveau Président de la Commission de la Cedeao, Marcel A. De Souza qui a pris fonction le 8 avril dernier, en remplacement de Kadré Désiré Ouédraogo. Il s’agira, indique Mankeur Ndiaye, de renforcer les acquis déjà engrangés et de poursuivre, en particulier, les réformes institutionnelles, afin de maîtriser les charges et d’atteindre les objectifs d’intégration, avec la libre circulation des biens, des personnes, des capitaux et des services. Et d’améliorer, non seulement les structures de gouvernance et de gestion, mais aussi l’image de marque de la Cedeao. Il a évoqué la responsabilité de soutenir et d’accompagner les Etats de la région qui sont en crise ou en sortie de crise, dans la voie de l’apaisement et de la stabilité et ceux qui sont en phase de reconstruction, dans la consolidation de la paix. L’autre défi, comme l’a rappelé M. De Souza, est de concilier la libre circulation des biens et des personnes avec l’impératif sécuritaire. Mankeur Ndiaye note la détermination de la Cedeao à faire face efficacement aux menaces sécuritaires anciennes et nouvelles, nourrissant la peur au sein de l’espace communautaire et exposant les Etats membres à toutes les fragilités possibles. M. De Souza a insisté sur l’urgence de faciliter la mise en place des systèmes nationaux d’alerte précoce et des mécanismes de réponses rapides qui sont opérationnels dans les cinq pays pilotes que sont le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Libéria et le Mali. L’objectif étant que la Commission soit proactive dans la prévention et la gestion des crises susceptibles de perturber la stabilité de l’espace communautaire et d’hypothéquer tout progrès dans le développement économique.

 

 

 source:http://www.metrodakar.net/cedeao-se-fixe-defis-a-relever-consolidation-de-paix-de-securite-lutte-contre-terrorisme-criminalite-transnationale-organisee/

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?