Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
09
Jeu, Fév
5 Nouveaux Articles

Célébration du magal hier : Le Sénégal se connecte à Bamba everywhere S

Magal Touba
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Il faut slalomer entre les colonnes de talibés pour se trouver un passage. Dans les routes qui mènent à ce lieu de culte, les voitures sont bloquées par une circulation humaine impressionnante. De Dianatou Mahwa à la mosquée, un long brouhaha décore la longue rue. De façon sporadique, quel­ques talibés Baye Fall débordent sans se soucier d’une bousculade, les autres fidèles entonnent en toile de fond les chants à la gloire de l’homme de Mayumba (île au Gabon). Ces louanges se confondent à l’ambiance électrisée par les marchands ambulants qui ramassent à la pelle les dividendes de ce grand rendez-vous religieux. 
En tête d’affiche de ce lucratif business, les vendeurs de téléphones et de puces, marchands d’habillement, de chaussures se frottent les mains. Déterminés à faire la publicité de leurs produits, ils ne se soucient pas du mauvais temps poussiéreux et caniculaire qui sévit sur la capitale du mouridisme. 
Devant la grande mosquée, de longs rangs sont formés par les pèlerins de tout sexe et âge. L’accès à ce lieu de culte tient quasiment à un exploit. Des éléments de la gendarmerie veillent au grain en vu de punir d’éventuels récalcitrants. Dans la mosquée, l’oubli de donner l’aumône dans les mausolées devient un péché. A tour de rôle, les fidèles versent des liasses et des pièces, d’autres jettent depuis les grilles des téléphones portables, des colliers. Pour immortaliser les images, des sympathisants prennent des photos.

Touba aux couleurs de son maître 
Jadis occupant les espaces publicitaires, les opérateurs de téléphonie ont été priés de voir ailleurs pour cette édition du magal. A la place d’un «Orange vous souhaite la bienvenue», ce sont les effigies de Serigne Touba et de la mosquée qui meublent les affiches publicitaires. Selon Cheikh Abdoul Ahad Mbacké, chargé de la commission communication du magal, cet acte tend à rappeler le premier caractère (religieux) que revêt l’événement. «Autrefois, on voyait sur les affiches "Tel opérateur vous souhaite la bienvenue"’. On voulait rompre avec cela parce que le magal a en premier lieu une dimension spirituelle, religieuse. Maintenant, quand tu regardes tu vois Serigne Touba, la mosquée, tu penses à l’islam en quelque sorte», explique M. Mbacké. Bamba est partout.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (Envoyé spécial à Touba)

 

source:http://www.lequotidien.sn/new/index.php/component/k2/item/1075-celebration-du-magal-hier-le-senegal-se-connecte-a-bamba-everywhere.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?