Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
15
Lun, Juil
15 Nouveaux Articles

Les sanctions américaines ont entraîné une dévaluation de la monnaie et une lourde inflation en Iran.

Il fallait oser. Sous le coup de lourdes sanctions économiques américaines, la monnaie iranienne, le rial, a considérablement chuté en 2018. À tel point que la banque centrale iranienne a proposé de réduire de quatre zéros la valeur du rial, selon l'agence de presse irlandaise IRNA. Une solution déjà en cours de concrétisation: le gouverneur de la banque centrale, cité par IRNA, explique: «Un projet de loi visant à supprimer quatre zéros de la monnaie nationale a été présenté au gouvernement par la banque centrale et j'espère que cette affaire pourra être réglée le plus rapidement possible.»

Selon le gouvernement, deux membres du commando putschiste ont été tués et les otages retenus dans le bâtiment de la radio de Libreville libérés. 

Certains mots, lorsqu’ils sont prononcés par des militaires hâtivement installés derrière un micro, ne peuvent longtemps dissimuler les intentions de leurs auteurs. En annonçant lundi 7 janvier avant l’aube, sur les ondes de la Radio-Télévision gabonaise (RTG), la mise en place imminente d’un « conseil national de la restauration », le jeune lieutenant de la garde républicaine Ondo Obiang Kelly n’a pas directement parlé de coup d’Etat. Tous ceux qui ont pu suivre son allocution auront cependant immédiatement compris ses desseins.

Maroc : Pose de la première pierre du nouveau terminal de l’aéroport Rabat-Salé financé par la Banque à hauteur de 75 millions d’euros

La Banque a financé plusieurs projets et programmes dans les secteurs stratégiques de l’économie marocaine, pour plus de 10 milliards de dollars

RABAT, Maroc, 21 décembre 2018/ -- Le Roi du Maroc a procédé, mercredi 19 décembre 2018, à la pose de la première pierre du nouveau terminal de l’aéroport international de Rabat-Salé.Financé à hauteur de 75 millions d’euros par la Banque, le Projet d’extension et de modernisation de l’aéroport international de Rabat-Salé consolide l’appui historique de la Banque dans le secteur des transports, notamment dans le secteur aérien.

A l’occasion du Jour de l’Indépendance de l’Inde, le renforcement des liens indo-africains reste une priorité, et l’illustration d’une histoire et d’une vision communes pour l’avenir des deux régions

Le premier ministre indien Narendra Modi a rappelé que l’actuel partenariat indo-africain comprend la mise en œuvre de 180 lignes de crédit, équivalant à 11 milliards USD, dans plus de 40 pays africains, et de 600 millions USD en subventions

NAIROBI, Kenya, 16 août 2018/ -- L’inde fête aujourd’hui ses 71 ans d’indépendance. En 1947, le parlement britannique vota l’India Independence Act, qui donna au pays la liberté de se prononcer sur son propre avenir. Avec l’indépendance, les liens entre l’Afrique et l’Inde se sont encore consolidés, à l’heure où les pays africains et l’Inde se sont extraits du pouvoir colonial, avec la détermination de développer leurs régions grâce à un partenariat réciproque. L’Inde est ainsi devenue un partenaire de confiance en Afrique.

Une tentative de coup d'État a plongé le Gabon, ce lundi matin, dans l'inquiétude. Mais la menace a très vite été tuée dans l'œuf par les autorités qui ont arrêté plusieurs mutins. A l'ambassade du Gabon au Sénégal, le siège de la mission diplomatique est plongé dans le mutisme. Ce lundi, dans la matinée, c'est un calme plat qui règne sur les lieux. Les personnes trouvées sur place esquivent nos interrogations.

Organisé par le programme d'autonomisation Khalifa (Aqdar), et les Conférences et Expositions Index, en partenariat avec les Nations Unies.

Abou Dhabi, Émirats Arabes Unis, le 25 novembre 2018, (AETOSWire): Le Sommet mondial d'Aqdar, un événement pionnier en matière du développement des citoyens et des sociétés, sera lancé lundi prochain, le 26 novembre 2018. Le sommet, tenu au Centre des expositions national d'Abou Dhabi (ADNEC), sera organisé par le programme d'autonomisation Khalifa (Aqdar), en partenariat avec les Nations Unies et de nombreux organismes locaux et internationaux, et en coopération avec les Conférences et les Expositions Index, membre d'INDEX Holding.

À Madagascar, le President Hery Rajaonarimampianina se réengage pour un nouveau mandat

Les cadres du parti réunis en assises le 17 août ont appelé le Président à se présenter à nouveau

ANTANANARIVO, Madagascar, 17 août 2018/ -- Au terme d'un mandat de cinq années aux performances économiques remarquables, saluées par les plus grandes organisations internationales dont la Banque Mondiale et FMI, le parti Hery Vaovao ho an'i Madagasikara - « Force Vive pour Madagascar » a accordé sa pleine confiance à Hery RAJAONARIMAMPIANINA pour mener la campagne présidentielle de 2018. Les cadres du parti réunis en assises le 17 août ont appelé le Président à se présenter à nouveau et les représenter dans le cadre de la campagne présidentielle 2018.

Gabonaises et Gabonais ont, ce 31 décembre 2018, le regard tourné vers le Maroc, pays depuis lequel, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, devrait prononcer son discours de nouvel An.

Le Gabon retient son souffle. La polémique sur l’état de santé du Président Ali Bongo Ondimba, qui a atteint des sommets jamais égalés pourrait, à compter de ce soir du 31 décembre de l’An 2018, soit s’estomper à jamais, soit prendre une dimension exponentielle. En ce sens que le chef de l’Etat est attendu pour s’adresser, comme à l’accoutumée, à la Nation gabonaise toute entière. Et jamais de l’histoire du Gabon, le discours de nouvel An d’Ali Bongo n’a été aussi attendu. Pourquoi ?

La majeure partie du financement est consacrée aux infrastructures et équipements répondant aux besoins de base des communes concernées. Ces investissements sont délégués à l’AFD, mis en œuvre à travers la CTSCL et devrait autant que possible se référer à l’approche pilote initiée par l’accompagnement technique du BIT.

L’annonce de la candidature du chef de l’Etat n’a pas surpris la majorité des Camerounais, même si d’aucuns espéraient, malgré tout, qu’il passe la main après 36 ans au pouvoir.

 
Le président de la République, Paul Biya, sera bel et bien candidat à l’élection présidentielle prévue le 7 octobre 2018 au Cameroun. Le chef de l’Etat camerounais a mis fin au suspense en annonçant sa candidature sur Twitter ce vendredi 13 juillet 2018. «J’accepte de répondre favorablement à vos appels pressants. Je serai votre candidat à la prochaine élection», écrit-il, soulignant qu’il est «conscient des  défis que nous devons ensemble relever pour un Cameroun encore plus uni, stable et prospère».Muet jusqu’ici sur une éventuelle candidature à l’élection présidentielle de 2018 alors que les appels à se représenter se multipliaient à travers le pays, le chef de l’Etat, 85 ans et 36 ans au pouvoir, vient ainsi officialiser ce que tout le monde pressentait. C’est que, l’annonce de cette candidature ne surprend guère.