Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
20
Lun, Mai
154 Nouveaux Articles

Gouvernance «fast-track» bons points et lourdeurs, selon le dr Momar Thiam

Spécialiste de la communication politique, le Dr Momar Thiam décortique le nouveau concept «Fast-Track» du quinquennat du président Macky Sall, à la lumière des dernières mesures adoptées lors du Conseil des ministres du mercredi 17 avril dernier. Interpellé par Sud quotidien, Momar Thiam tout en admettant les transformations bénéfiques que pourraient imprimer cette nouvelle démarche du président Sall a toutefois tenu à mettre en garde sur le caractère réfractaire de l’administration aux changements. 

Suppression du poste de premier ministre par Macky Sall un sujet à polémique

 A peine reconduit à la tête du nouveau gouvernement devant amorcer le quinquennat du président Macky Sall, Mahammed Boun Abdallah Dionne est chargé de supprimer son poste de Premier ministre (Pm). Une question qui suscite déjà un intérêt particulier pour les Sénégalais qui l’apprécient diversement. Surtout que ladite question n’a pas fait l’objet de consensus. 

Entre nécessité de restructuration, option de continuité et démission du parti le PDS, à la croisée des chemins

Considéré comme le premier parti de l’opposition, depuis 2012, le Parti démocratique sénégalais (Pds) semble arriver, irréversiblement, à un moment où il faut faire un choix entre la continuité dans une gestion paternaliste, la nécessité d’opérer une rupture pour une meilleure structuration du parti, ou enfin le choix de quitter le parti.

Sénégal - Cheikh Sadibou Fall : « On doit pouvoir trouver le moyen de réduire les partis politiques »

Au lendemain de l’élection présidentielle du 24 février dernier, votre site Leral.net posait le problème de la représentativité des partis politiques au Sénégal, relativement à la pléthore de chapelles politiques. Le score de la coalition ‘’Idy 2019’’, qui a récolté 20% des voix, soit moins d’un million de votes des Sénégalais aux dernières joutes présidentielles, suffit, en effet, pour poser la question du poids des partis qui étaient regroupés dans cette coalition, la plus grande derrière Benno Bokk Yakaar, du Président Macky Sall.

Sénégal présidentielle 2019 Idrissa Seck maintient son second tour

En conférence de presse hier, mercredi 13 mars, Idrissa Seck, candidat de la coalition Idy2019 qui est arrivé deuxième lors de la dernière élection présidentielle a réaffirmé sa position de rejet de la réélection dès le premier tour du président sortant Macky Sall.

Sénégal - Bamba Ndiaye : « l’évolution du fichier électoral est suspecte »

Le secrétaire général du MPS Selal a émis des réserves sur l’évolution du fichier électoral lors de la dernière élection présidentielle. « L’évolution du fichier, notamment dans certains départements où il y a eu une augmentation de près de 30% d’électeurs est suspecte », a, en effet, indiqué Bamba Ndiaye, dans l’émission Remue-ménage de ce dimanche.

Gabon, Vacance du pouvoir : « Il n’y a pas de sosie » d’Ali Bongo

Au Gabon, alors que le débat sur l’authenticité des images diffusées du Président Ali Bongo fait rage, poussant certains à évoquer la vacance du pouvoir, une voix autorisée se lève pour tenter de mettre un terme aux spéculations, précisant qu’il n’y a pas de sosie du chef de l’Etat.

Idée de troisième mandat de Macky Sall les «jallarbistes» disent niet

 Le secrétariat permanent de la Ligue démocratique (Ld) a fait face à la presse hier, mardi 12 mars, au Qg du parti pour exprimer les positions, les propositions et l’analyse du parti par rapport au processus électoral du scrutin du 24 février dernier.

Général Sékouba Konaté : « L’Afrique doit prendre exemple sur le Sénégal! »

L’ancien président de la transition guinéenne félicite le peuple sénégalais pour sa maturité encore démontrée lors de la dernière présidentielle du 24 février en votant dans la paix. Selon Sékouba Konaté les autres pays de l’Afrique doivent prendre exemple sur le Sénégal qui se trouve être au cœur de la démocratie de l’époque du président Senghor à Macky Sall en passant par les présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade.  

Vague d’arrestations dans les rangs d’Idy 2019 le colonel Abdourahim Kébé, alpagué à SAINT-LOUIS

 Après les sieurs Bassirou Dieng et Moussa Thiombane placés sous mandat de dépôt jeudi dernier, et autre Ousseynou Guèye, conseiller municipal, interpellé à Thiès vendredi avant d’être libéré sous caution, selon certaines informations, c’est au tour du colonel Abdourahim Kébé, secrétaire national chargé de la Défense du parti Rewmi d’être alpagué par les forces de l’ordre et précisément par une équipe de la gendarmerie nationale provenant de Dakar. Selon un communiqué, le colonel Abdourahim Kébé a été arrêté à Saint Louis.