Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

20
Lun, Mai
0 Nouveaux Articles

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

économie

 Proactif dans l’amélioration de la productivité agricole en Afrique de l’ouest, précisément dans les céréales sèches (mil, mais, sorgho, fonio), le Centre régional pour l’amélioration de l’adaptation à la sécheresse (Ceraas), créé en 1989, est érigé depuis décembre 2017 en Centre d’excellence régional, a magnifié avant-hier, Alioune Fall, directeur général de l’Institut sénégalais de recherche agricole (Isra), en marge de la journée de clôture de la première édition des journées scientifiques dudit institut. Cet agrément fait du Sénégal et du Ghana, les deux pays en Afrique à abriter des centres d’excellence. Et de préciser: «En effet, 13 pays ont été retenus dans le programme de la Banque mondiale, en matière d’amélioration de la productivité agricole.

Et chaque pays s’est spécialisé dans ce qu’on appelle les avantages comparatifs. A l’issue de ces recherches, seuls le Ghana spécialisé sur les plantes et tubercules et le Sénégal sur les céréales sèches, à travers respectivement le Cicer et le Ceraass ont été érigés en centres nationaux de spécialisation d’excellence», a-t-il expliqué. Toutefois, tient-il à préciser: «Il y a fort à faire encore.
 
Désormais pendant 5 ans sur financement de la Banque mondiale (Bm) et d’apports substantiels des pays précités, ils devront, chacun en ce qui le concerne, observer scrupuleusement et valider les 9 critères en jeu, devant leur permettre à la suite d’une évaluation, de passer de Centre national de spécialisation (Cns) en Centre régional d’excellence (Cre). Ce qui sans doute le confère le statut d’outil de la sous-région. Et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) s’engage à prendre en charge une partie du financement du Cre. Donc, difficile aura été la certification du laboratoire en Iso qui confère et ne laisse aucune suspicion sur la véracité des recherches, implique inéluctablement les méthodes de recherche, les techniques de recherche, et les manuels de procédure… »
 
Concrètement, le Sénégal gagne en ce sens que toutes ces variétés sont adaptées aux changements climatiques. L’Isra vient d’homologuer 12 variétés d’arachide, 5 variétés de sorgho et sous peu des variétés de mil vont être homologuées. Et tout ceci va sans doute contribuer à renforcer le dispositif de résilience aux changements climatique…

 

source:http://www.sudonline.sn/le-ceraas-erige-en-centre-regional-d-excellence_a_38299.htmlhttp://www.sudonline.sn/le-ceraas-erige-en-centre-regional-d-excellence_a_38299.html