Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
27
Mer, Oct
33 Nouveaux Articles

Une solution pragmatique aux regulations FOREX de la BEAC ne sera pas atteinte sans la participation des parties prenantes locales

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Même si leur mise en œuvre a été reportée du 1er janvier 2021 au 1er décembre 2021, leurs conditions inchangées continuent de les rendre anti-africaines et anti-emplois. Malheureusement, l'industrie ne dispose pas d’action coordonnée pour s'engager avec les décideurs politiques de la région, et la plupart des pressions contre ces réglementations ont été menées par des opérateurs internationaux sans la participation des parties prenantes et des entreprises locales.

Parvenir à une résolution juste et équitable qui met en avant les intérêts des Africains, des entreprises et des investisseurs ne peut se faire sans impliquer les sociétés de services locales, les entrepreneurs locaux et la communauté d'affaires locale. Ils sont appelés à souffrir le plus de ces réglementations et doivent faire partie de la solution.

Ils sont appelés à souffrir le plus de ces réglementations et doivent faire partie de la solution

« Une stratégie de reprise post-Covid19 ne peut fonctionner que si elle repose sur des sociétés pétrolières internationales travaillant avec des sociétés pétrolières nationales et des sociétés de services locales. Aborder les problèmes de marché au sein de groupes restreints à Londres et Paris est une pratique qui appartient au passé. Exclure les parties prenantes africaines des débats et des négociations qui peuvent les aider à obtenir des contrats et à créer des emplois ne contribuera pas à construire avenir durable et prospère », a déclaré Nj Ayuk, président de la Chambre africaine de l'énergie.

La Chambre africaine de l'énergie continue de plaider en faveur de politiques de libre marché à travers l'Afrique subsaharienne comme les meilleurs catalyseurs de la croissance économique et de la création d'emplois. L'adoption et la promotion de telles politiques ne peuvent pas être un processus accompli sans la participation de groupes et d'organisations industriels locaux dont les intérêts sont alignés sur ceux de leurs partenaires étrangers sur ces questions.

En conséquence, la Chambre Africaine de l'Energie a décidé de financer la mise en place d'un Comité dédié au travail sur les questions FOREX en Afrique Centrale, et dirigé par Leoncio Amada NZE, PDG d'APEX Industries et Président pour la région CEMAC à la Chambre. Dans le cadre de ce comité, la Chambre invite toutes les parties prenantes locales et internationales à se rencontrer et à envisager une approche cohérente pour promouvoir un environnement favorable en Afrique centrale qui profite aux entreprises et entrepreneurs locaux.

Distribué par APO Group pour African Energy Chamber.

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?