Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

21
Mer, Fév
25 Nouveaux Articles

Sénégal - Bougane GUEYE : «Macron doit nous expliquer comment des armes de guerre ont été livrées à la présidence »

Sénégal - Bougane GUEYE : «Macron doit nous expliquer comment des armes de guerre ont été livrées à la présidence »

Sénégal - Bougane GUEYE : «Macron doit nous expliquer comment des armes de guerre ont été livrées à la présidence »

LES INFOS ZÉRO
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Visiter Sunu Jotaay, Dalaal akk jàm!

Leader de la coalition Geum Sa Bopp n’est pas enchanté par les conclusions du «dialogue deal», ce «dialogue du système», où des centaines de «vieux politicards» se sont réunis pour parler de l’avenir du Sénégal, selon lui.

«Parler de l’avenir de notre Nation revient à parler de sa jeunesse. Cette jeunesse qui a le pouvoir d’élire et la détermination de faire face à une dictature rampante comme celle du Président Macky Sall et de ses sbires», dit-il, ajoutant que ce dialogue avait pour objectif de sauver ce «système agonisant» qui a fini de plonger le pays dans une pauvreté extrême.

 

Le leader de Geum Sa Bopp soutient que ce n’est pas Macky Sall et ses «vieux complices» qui vont nous sortir de ces situations difficiles, car ils en sont les principaux coupables. «Ils ont détruit ce pays, ils se sont emparés de notre foncier, du littoral, des terres agricoles. Ils se sont emparés de nos ressources naturelles (…) En gros, ils ont hypothéqué ce qui est le plus précieux pour un peuple c’est-à-dire l’Espoir. Le président Macky Sall est un briseur d’espoir», poursuit-il. Le président Macky Sall et ses vieux complices ont empêché à la jeunesse d’être dans un pays où il est possible de vivre dans l’espoir de «Tekki », réussir un jour, d’après lui. «Je demande à tous ces Goorgoorlu du Sénégal de tenir bon, c’est la dernière Tabaski de Macky Sall comme Président du Sénégal. Au moment où les pères de familles courent après la corde du mouton, Macky Sall, est préoccupé par les conclusions d’un dialogue qui n’avait qu’un seul et unique objectif baliser le chemin pour sa 3ème et illégale candidature avec la complicité d’une société civile politique», peste le fondateur de Geum Sa Bopp qui se demande comment peut-on parler de l’avenir du Sénégal et passer sous cap les détournements de deniers publiques. «Quid des milliards de la Covid volés par les proches de Macky Sall? Le leader de Benno est dans une sale gouvernance qui impose la résistance», martèle-t-il encore indiquant que quand il a lu les conclusions de leur «dealogue», il est arrivé à la conclusion qu’une centaine de jeunes de moins de 15 ans ferait des recommandations plus pertinentes.

Bougane se demande pourquoi des nids d’espoirs comme lui sont asphyxiés financièrement, des centaines de collaborateurs envoyés au chômage parce que tout simplement il a refusé d’être du côté des voleurs de la République. «Pourquoi Ousmane Sonko est humilié, dénigré, puis injustement emprisonné chez lui. En cette veille de fête j’imagine la désolation de sa famille. Au même moment, des voleurs de la République circulent librement», s’insurge Bougane qui s’inquiète aussi sur le sort des ressortissants de la Casamance face à l’absence des dessertes maritimes Dakar-Ziguinchor et l’arrêt des rotations de Dakar Dem Dikk.

Alors que, d’après lui, la route Bignona est simplement chaotique et enclaver cette zone qui fait partie intégrante du Sénégal pour simplement combattre un adversaire politique n’est pas digne de notre République. Candidat déclaré à la présidentielle, Bougane qui se demande si on est en sécurité quand le pouvoir tue nos fils et accuse des forces occultes, ajoute que tout ce que Macky Sall fait c’est avec la complicité de la France. «Cette France silencieuse tout d’un coup sur les affaires sénégalaises. Le Président Macron doit nous expliquer comment des armes de guerre ont été livrées à la présidence de la République. Ces armes dont parle l’avocat Branco sont certainement celles entre les mains des nervis-tueurs à bord de Pick-up, pour mater les manifestants de début Juin ayant entraînés plus d’une vingtaine de victimes», critique Bougane qui poursuit : «Monsieur Macky Sall: ne faites pas l’erreur de chercher une troisième candidature, les Sénégalais seront prêts à tout pour vous affronter, vous, vos nervis-tueurs, vos fédayin sur écran».

Charles G. DIÉNE

 

source: https://www.walf-groupe.com/bougane-gueye-macron-doit-nous-expliquer-comment-des-armes-de-guerre-ont-ete-livrees-a-la-presidence/

 Visiter Sunu Jotaay, Dalaal akk jàm!