Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

21
Dim, Avr
0 Nouveaux Articles

SENETOILE BLOGS

Ici vous pouvez vous informer et poster librement votre blog. Créez votre compte utilisateur, c'est rapide et gratuit.
Fast backlinks and Guest-post hosting

Mame Boye Diao, candidat à la candidature de Benno Bokk Yaakaar: L’affranchi

Mame Boye Diao, candidat à la candidature de Benno Bokk Yaakaar: L’affranchi

Directeur Général de la Caisse des Dépôts et des Consignations depuis février 2023, Mamadou Mame Boye Diao qui n’a jamais été ministre, garde une liberté de ton que personne n’a au sein de l’Apr.

Dans ce feuilleton de la présidentielle 2024 qui se joue au sein de la Coalition Benno Bokk Yaakaar, le maire de Kolda est un des rares candidats à affirmer ne pas se soumettre, tête baissée, au choix du président Macky Sall. Sur quoi fonde-t-il cette légitimité à s’exprimer librement et à ne pas cacher sa proximité avec Ousmane Sonko et des cadres de Pastef ? Ses différentes responsabilités aux Impôts et Domaines semblent, pour certains, expliquer une telle désinvolture.

De tous les candidats à la candidature de Benno Bokk Yaakaar à la présidentielle de 2024, Mamadou Mame Boye Diao est sûrement le plus téméraire. Le directeur général de la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC) affiche sans fard ses convictions. Comme cela a été le cas ce lundi sur la télévision privée 7TV. Il ne cache rien de son amitié avec le président de Pastef, Ousmane Sonko, inspecteur des impôts comme lui, radié de la fonction publique.

Mamadou Mame Boye Diao ne regrette rien de sa chaleureuse et longue accolade avec Sonko à Bignona, à l’occasion du Gamou du guide religieux Fansou Bodian. Il révèle que l’actuel président du groupe parlementaire de Yewwi Askan Wi, Birame Soulèye Diop a une grande affection pour lui. Son cadet à l’université, le patron du groupe parlementaire de YAW a fréquenté le DG de la CDC jusqu’à sa maîtrise. Il en est, sans doute, de même pour un autre Koldois comme lui, Waly Diouf Bodian, un autre cadre de Pastef jusque là sous contrôle judiciaire. « Ce sont des valeurs que nous ont légué les anciens », s’est justifié Mamadou Mame Boye Diao.

Le candidat à la candidature de BBY affiche la même posture au sujet de son attitude une fois que le président de la République, fort de sa carte blanche, aura fait son choix du joker devant briguer les suffrages des Sénégalais. « J’apprécierai si le président choisit un autre », alerte Mame Boye Diao. Une façon de dire qu’il ne se soumettra guère, les yeux fermés, au choix du président de la République. Quelle que soit la personnalité qui aura bénéficié de la confiance du chef de l’Etat. Le maire de Kolda critique même la politique de jeunesse de son mentor Macky Sall. Une déclaration qui sonne comme un désaveu au moment où les jeunes meurent par milliers dans les embarcations en direction de l’Europe. Son propos peut ressembler à une justification du phénomène Sonko auprès de la jeunesse.

En dehors du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural Aly Ngouille Ndiaye qui annonce ne pas être décidé à se désister dans cette bataille pour la candidature, tous les autres candidats gardent un profil bas. Le plus en vue dans ce mode silence est l’actuel Premier ministre Amadou Bâ. On ne l’a d’ailleurs jamais entendu dire qu’il est candidat. Tout se passe chez lui, apparemment, par procuration, alors que tous les pronostics l’annoncent gagnant. Comment expliquer alors cette liberté de ton du DG de la CDC ?

A l’évidence, Mamadou Mame Boye Diao est en train, par cette attitude, de prendre sa revanche sur le président de la République qui ne l’a jamais nommé ministre.

D’après le journal Point Actu, gagnant aux dernières Locales, même s’il a perdu le vote dans la commune, Mame Boye Diao n’a pas été récompensé à la hauteur de son engagement. La dernière équipe du Premier ministre Amadou Bâ qui a promu, à la surprise générale, Mame Mbaye Niang, Pape Malick Ndour et, entre autres, Fatou Diané n’a pas signé son entrée dans le gouvernement.

Résultat : Mame Boye Diao, si fréquent sur les plateaux de télévision avait brillé par son absence. L’homme était, alors, entré dans un silence long et inquiétant alors que son ex-collègue, Ousmane Sonko, multipliait les meetings et les déclarations contre le pouvoir et son patron Macky Sall. Mieux, des partisans de Mame Boye Diao, sans doute conscients de la « colère » du maire de Kolda avaient fait une sortie dans la presse pour étaler leur indignation. « Il est temps que le Chef de l’Etat récompense Mame Boye Diao », s’était écrié, dans le quotidien « Le Mandat » Amadou Diao, responsable politique originaire de Kolda établi à Lyon. Le journal écrit que Diao « s’arrache ainsi, à l’orée du nouvel an, pour dit-il, « attirer l’attention du président de la République sur un fils de Kolda fortement attaché à son terroir ».

N'empêche, l’audace de Mamadou Mame Boye Diao donne à réfléchir lui qui n’est pas membre du secrétariat exécutif de l’Alliance pour la République, même si cette formation politique n’est pas structurée à la base.

Au coeur du foncier de Dakar

D’abord directeur des domaines, puis DG de la CDC depuis février dernier, Mame Boye Diao tiendrait sa légitimité de ses différentes responsabilités en tant que fonctionnaire de l’administration. Le maire de Kolda est, en effet, au cœur du foncier notamment, celui très convoité de Dakar depuis 2011 où il est promu Chef du Centre des Services Fiscaux des Parcelles Assainies (2011- 2014). Là, il a assumé à ce titre les fonctions de Chef de Centre, receveur des Domaines, Conservateur de la Propriété et des droits fonciers, assiette et recouvrement des impôts directs et indirects, assiette des impôts locaux, etc.

En mars 2014, il est nommé à la tête de la nouvelle Direction des Services fiscaux régionaux. En août 2017, Mame Boye est promu directeur des Services fiscaux à la Direction générale des Impôts et Domaines. Un poste qu'il occupe jusqu’à sa nomination comme directeur des domaines en 2019. C’est en 2023 qu’il monte en grade pour devenir le DG de la CDC.

Comme on le voit, le maire de Kolda n’a certes jamais été ministre, mais ses différentes positions dans l’administration des impôts et des domaines lui donne de l’envergure . A-t-il conquis par ces différentes stations sa force de frappe politique et sa liberté de ton ? La question reste ouverte.
 


Ousmane Wade
SOURCE: https://www.leral.net/Mame-Boye-Diao-candidat-a-la-candidature-de-Benno-Bokk-Yaakaar-L-affranchi_a353555.html
Hôpital principal de Dakar: Pourquoi les leaders d...
Chemin de la libération : 19 Manifestations Pacifi...

Sur le même sujet: