Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Dim, Jan
5 Nouveaux Articles

Afrique : L’Indice d’ouverture sur les visas en Afrique 2022 montre une amélioration des politiques en matière de visas sur l’ensemble du continent

Afrique : L’Indice d’ouverture sur les visas en Afrique 2022 montre une amélioration des politiques en matière de visas sur l’ensemble du continent

Afrique : L’Indice d’ouverture sur les visas en Afrique 2022 montre une amélioration des politiques en matière de visas sur l’ensemble du continent

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
L’Indice d’ouverture sur les visas en Afrique 2022 montre une amélioration des politiques en matière de visas sur l’ensemble du continent
Le rapport de l’Indice d’ouverture sur les visas en Afrique 2022 montre que les pays africains ont fait des progrès en matière de politiques de liberté de déplacement

BALACLAVA, Maurice, 13 décembre 2022/ -- Malgré les confinements et la perturbation des voyages liés au Covid-19, 93 % des pays africains ont maintenu ou amélioré leur score par rapport à 2021 ; deux tiers des pays africains ont adopté des politiques de visa plus libérales qu’il y a six ans.

Télécharger le document : https://bit.ly/3BsBHDq

Le rapport de l’Indice d’ouverture sur les visas en Afrique 2022 montre que les pays africains ont fait des progrès en matière de politiques de liberté de déplacement, dont la plupart avaient été fortement restreintes par la crise du Covid-19.

Cette publication annuelle, préparée par le Groupe de la Banque africaine de développement en collaboration avec la Commission de l’Union africaine, en est à sa 7e édition et a été lancée dimanche en marge de la Conférence économique africaine 2022 à Maurice.

Le rapport recense les politiques de visas adoptées par les gouvernements africains en fonction de trois critères principaux : l’exemption de visa pour les citoyens d’autres pays africains, la possibilité d’obtenir un visa à l’arrivée et l’obligation pour les voyageurs d’obtenir un visa avant de se rendre dans d’autres pays africains.

Le rapport de cette année souligne l’impact de la pandémie de Covid-19 au cours des deux dernières années (2020 et 2021), pendant lesquelles la plupart des pays ont restreint les déplacements, tant au niveau national qu’international. Les restrictions sur les voyages internationaux allaient de la fermeture complète des frontières aux quarantaines, en passant par les mesures de dépistage et l’interdiction des visiteurs en provenance de pays jugés « à haut risque ».

Les restrictions nationales comprenaient toute une série de mesures telles que l’interdiction de se déplacer d’une région à l’autre, l’interdiction des déplacements non essentiels, les couvre-feux et des règles limitant les rassemblements.

Le rapport 2022 fait état de nouveaux signes de progrès : 10 pays ont amélioré leur score d’ouverture sur les visas au cours de l’année écoulée, et l’ouverture sur les visas du continent dépasse désormais celle enregistrée au cours de l’année précédant la pandémie de Covid-19 et s’aligne sur le score maximal atteint en 2020.

Des politiques progressistes en matière de visas, permettant d’augmenter le nombre d’entrées sans visa ou de passer à des politiques de visa à l’arrivée, garantiront la poursuite de cette tendance positive. L’utilisation de la technologie et une plus grande adoption des systèmes de visas électroniques contribueront à accélérer la facilité avec laquelle les voyageurs peuvent traverser les frontières.

Faits saillants de l’indice d’ouverture sur les visas en Afrique 2022

Les voyages en Afrique sont devenus plus ouverts aux citoyens africains en 2022, avec moins de restrictions dans l’ensemble. Il y a maintenant une répartition égale entre les voyages sans visa et les voyages pour lesquels un visa peut être obtenu à l’arrivée dans le pays de destination.
  • Trois pays — le Bénin, la Gambie et les Seychelles — offrent une entrée sans visa aux Africains de tous les autres pays. En 2016 et 2017, un seul pays le faisait.
  • 24 pays africains proposent un e-Visa, soit 5 de plus qu’il y a cinq ans.
  • 36 pays ont amélioré ou maintenu leur score d’indice d’ouverture sur les visas depuis 2016.
  • 50 pays ont maintenu ou amélioré leur score d’indice d’ouverture sur les visas par rapport à 2021, généralement après avoir supprimé certaines des restrictions en matière de politique des visas mises en place pendant la pandémie.
  • 48 pays sur 54 — la grande majorité des pays africains — permettent désormais de voyager sans visa aux ressortissants d’au moins un autre pays africain.
  • 42 pays offrent une exemption de visa aux ressortissants d’au moins 5 autres pays africains.
Fait intéressant, les pays à faible revenu représentent une part importante du top 20 du classement des pays ayant une politique de visa libérale en 2022 : 45 % des pays figurant dans le top 20 de l’indice sont classés comme des pays à faible revenu, et 45 % sont figurent parmi la frange inférieure des pays à revenu intermédiaire.

Les E-visas permettent aux voyageurs potentiels de demander un visa depuis le confort de leur domicile ou de leur lieu de travail avant leur voyage, de rationaliser le processus de demande, de réduire le temps passé aux frontières, de fournir un plus grand degré de certitude avant le voyage, de réduire la nécessité de soumettre un passeport pour traitement aux bureaux consulaires, et de rendre le voyage plus sûr et plus sécurisé.

La vice-présidente de la Commission de l’Union africaine, Monique Nsanzabaganwa, analyse ainsi l’importance du rapport : « Cette édition établit un lien entre la libre circulation et le développement des chaînes de valeur régionales, les investissements, le commerce des services et la ZLECAf. Il est de plus en plus reconnu que la mobilité des personnes est essentielle aux efforts d’intégration de l’Afrique. »

La vice-présidente par intérim du Groupe de la Banque africaine de développement chargée du développement régional, de l’intégration et de la prestation de services , Marie-Laure Akin-Olugbade, a pour sa part indiqué : « L’indice d’ouverture sur les visas en Afrique assure un suivi de l’ouverture sur les visas en tant que mesure de la liberté de mouvement depuis 2016. L’édition de cette année — la septième — montre que de nombreux pays africains ont considérablement simplifié leur régime de visas au cours de l’année écoulée. »

L’édition 2022 du rapport met en avant les trois pays qui ont le plus progressé dans leur ouverture sur les visas, en l’occurrence le Burundi, Djibouti et l’Éthiopie. L’Éthiopie, en particulier, a gagné plusieurs places dans l’indice pour retrouver sa position parmi les 20 plus performants du continent après avoir supprimé les mesures temporaires instituées en 2021.

Le rapport innove en proposant une analyse de la libre circulation des personnes au niveau des communautés économiques régionales en Afrique. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et la Communauté d’Afrique de l’Est sont les communautés les plus ouvertes, la CEDEAO accueillant huit des dix premiers pays.

S’exprimant à propos du rapport, le directeur par intérim du Bureau de coordination de l’intégration régionale, Jean-Guy Afrika, a déclaré : « L’indice d’ouverture sur les visas en Afrique a suivi l’évolution des régimes de visas sur le continent africain, d’avant la pandémie à aujourd’hui. Comme le montre le rapport 2022, les pays africains sont en train de démanteler bon nombre des mesures imposées pendant la pandémie. En effet, dans l’ensemble, le continent est revenu à un niveau d’ouverture sur les visas qui n’avait observé pour la dernière fois que juste avant le début de la pandémie. »

Quelques statistiques clés :
  • Pour 27 % des voyages intra-africains*, les citoyens africains n’ont pas besoin de visa, contre 25 % en 2021.
  • Pour 27 % des voyages intra-africains*, les citoyens africains peuvent obtenir un visa à l’arrivée, contre 24 % en 2021.
  • Pour 47 % des voyages intra-africains*, les citoyens africains doivent encore obtenir un visa avant d’entreprendre leur voyage, ce qui représente une amélioration par rapport aux 51 % de 2021.
  • Les voyages intra-africains sont des voyages effectués par des citoyens africains d’un pays africain à un autre.
Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).
 



À propos de l’indice d’ouverture sur les visas en Afrique :
L’Indice d’ouverture sur les visas en Afrique évalue dans quelle mesure les pays africains sont ouverts aux voyageurs en provenance d’autres pays africains. Publié chaque année depuis 2016, l’Indice suit l’évolution des scores des pays dans le temps pour montrer comment les politiques nationales évoluent en matière de liberté de circulation à travers l’Afrique.

Téléchargez le Rapport 2022 de l’Index d’ouverture sur les visas en Afrique et apprenez-en davantage sur le site www.VisaOpenness.org

Photos du lancement du rapport 2022 (https://bit.ly/3uKdm8g)

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement :
Groupe de la Banque africaine de développement est la principale institution du financement du développement en Afrique. Il comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). Représentée dans 41 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 Etats membres régionaux. Pour plus d’informations: www.AfDB.org

SOURCE
African Development Bank Group (AfDB)

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?