Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
01
Jeu, Déc
93 Nouveaux Articles

DIOURBEL - Suppression des conseils régionaux : Les travailleurs en sit-in hier

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La suppression des régions devient une patate chaude pour l’Etat. Diourbel a emboîté le pas hier aux travailleurs des autres collectivités qui refusent de «mourir».

Les travailleurs des conseils régionaux du Sénégal sont en ordre de bataille. Ils ne veulent pas entendre parler de la suppression annoncée de leur outil du travail et ne sont pas non plus rassurés par la tutelle quant à la sauvegarde de leurs emplois. Hier, comme partout dans le pays, ceux de Diourbel ont observé un sit-in devant les locaux de leur lieu de travail avant de remettre un mémorandum à Mouhamadou Moustapha Ndao, le gouverneur de la région. 

Le secrétaire général de la sous-section de la Fédération générale des travailleurs du Sénégal (Fgts/Conseil régional), Momar Talla Ndoye, informe que cette manifestation est l’une des phases de leur plan d’action devant aboutir à une «grande marche», le 10 février prochain à Dakar. «Ce que nous demandons, c’est l’application du statut de la fonction publique locale. C’est une vieille doléance et nous voulons que cela soit réglé avant les élections municipales et départementales prévues le 29 juin prochain. Il ne reste au­jourd’hui que la signature des décrets d’application», dit-il. Une as­semblée générale est prévue mercredi prochain au Conseil régional en présence du secrétaire général de la Fgts nationale, Sidya Ndiaye, et du président du Conseil régional de Diourbel, Fallou Mbacké.
Il faut souligner que ce mouvement d’humeur annoncé n’agrée pas tous les travailleurs de la collectivité locale. D’aucuns y voient de «l’activisme», estimant qu’à Diourbel, les travailleurs ont vécu «beaucoup de difficultés alors que le syndicat est resté aphone». Un chauffeur, Matabara Diop, interrogé, déclare : «Ils ne plaident que pour leur chapelle. Comment peut-on comprendre que des travailleurs soient maintenus depuis plus de 15 ans comme contractuels et qu’au même moment, des gens qui n’ont même pas fait deux ans de service soient recrutés et embauchés. Où étaient Sidya Ndiaye  et Momar Talla Ndoye. Nous n’avons pas besoin d’un syndicat qui n’est jamais aux côtés des travailleurs.» 
Sur ce non-recrutement de contractuels, certains ont saisi l’inspection du travail et la sécurité sociale pour porter l’affaire devant les juridictions au cas où une solution n’est pas trouvée. Pour eux, le président du Conseil régional «viole» leurs droits avec le renouvellement illimité de leurs contrats qu’ils qualifient de «précaires».

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/politique/item/27901-diourbel-suppression-des-conseils-r%C3%A9gionaux--les-travailleurs-en-sit-in-hier

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?