Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
21
Sam, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

L’idée est sans doute saugrenue. Son applicabilité au Sénégal causerait à coup sûr moult interprétations, surtout de la part des religieux. Mais il est temps quand même, de réfléchir sur les méthodes de prévention des cas de divorce, qui ont atteint dans ce pays, des proportions insoupçonnées.

La sociologue Fatou Sow Sarr est manifestement touchée par les conséquences des divorces, qui sont plus ressenties par les enfants, issus de ces couples. Selon l’universitaire et militante infatigable de la cause des femmes, 47% des enfants en danger moral sont des filles et elles sont pour la plupart des enfants de parents divorcés. 

Elles grandissent dans des conditions difficiles, deviennent de plus agressives et complètement exclues de la société. Son diagnostic fait froid dans le dos : «Dans quelques années, les prisons du Sénégal seront remplies de femmes à cause de la criminalité et autres délits assez graves.» 
Pour la sociologue, le mal causé par les divorces au Sénégal est tellement profond, qu’il faille penser à imposer des taxes aux conjoints, qui ont choisi de se séparer. Avec ce procédé, pense-t-elle, les couples réfléchiront plusieurs fois, avant de mettre un terme à leur vie conjugale. Mme Sow parlait ainsi au cours du lancement officiel du programme «Girafe». Une initiative de Docteur Moustapha Guèye qui pense également pouvoir changer la mentalité des Sénégalais, avec cette nouvelle approche. 
Devant le ministre de la Santé et de l’Action sociale, un représentant du Premier ministre et plusieurs autres personnalités dont des députés, Dr Guèye a présenté son projet, qui vise à améliorer le fonctionnement de l’administration et la qualité du service public, renforcer les capacités de leadership des élus, œuvrer pour une entreprise apprenante, performante, productive avec un climat social apaisé, améliorer la communication interpersonnelle, renforcer les capacités de leadership des professionnels de santé, celles des gestionnaires du système de l’éducation et celles des femmes pour leur participation Politique et l’entreprenariat. Un paquet assez ambitieux mais que l’initiateur et son équipe comptent mettre en œuvre, pour amener les fils du pays à penser autrement. Pour Dr Guèye, le pays n’avance pas et par conséquent recule, au regard de certains comportements, qui nécessitent la pratique d’une nouvelle science adossée sur l’ontologie et la théorie des changements et des comportements. 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

source: http://www.lequotidien.sn/index.php/la-une2/6518-frequence-des-separations-des-couples--fatou-sow-sarr-veut-taxer-les-divorces

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?