Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
16
Lun, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

AFFRONTEMENTS ENTRE APERISTES DE MATAM - La police auditionne les responsables, le  Procureur reçoit des menaces

L'OBS - Suite à la dernière sortie du Procureur Près le Tribunal régional de Matam, les auditions ont démarré au commissariat de police de la ville. Au moment où les responsables politiques de l'Alliance pour la République commençaient à défiler devant les enquêteurs de la police, le Procureur de Matam déclare faire l'objet de menaces de la part de sa hiérarchie.

Convoqué à 9 heures, le maire de Matam s'est pointé dans les locaux quelques minutes avant l'heure indiquée sur la convocation. Après des minutes passées devant le commissaire Alassane Niane, Mamdou Mory Diaw est ressorti du commissariat pour déclarer : «J'ai été entendu par les enquêteurs qui m'ont posé toutes sortes de questions auxquelles j'ai apporté des réponses. Je pense que je ressors serein et rassuré. Mais je dois préciser aujourd'hui que c'est seulement samedi après-midi que j'ai reçu cette convocation. Donc, c'est bien après la sortie du Procureur que j'ai été convoqué. Ceci dit, je réitère ma volonté de bannir la violence sous toutes ses formes. En tant que responsable, j'appelle tous les frères à baisser la tension et privilégier le dialogue.» 

Quelques minutes après le maire de Matam, c'est Mody Sy qui franchit le portail du commissariat. Mais celui-ci ne fera pas beaucoup de temps pour ressortir : «Il y a une coupure de courant. C'est pourquoi on m'a demandé de repasser plus tard», dit-il. A son retour, le Pca de la Sones a, lui, été auditionné sur les évènements d'il y a une semaine. Des affrontements au cours desquels des coups de feu avaient été entendus. Interpellé par la presse à sa sortie du commissariat, Mody Sy a laissé entendre que «c'est regrettable, mais il faut laisser la justice faire son travail. En tant que premier responsable de l'Apr dans cette ville, j'ai tout fait pour éviter cette scène de violence. Mais malheureusement, on n'a pas pu éviter l'affrontement. Mais je dois préciser que ces coups de feu de sommation nous ont sauvé la vie, car on allait nous tuer ce jour-là. Mais comme l'a dit le Président Macky Sall, nous condamnons toute forme de violence dans le parti. Maintenant, il faut se parler pour passer l'éponge là-dessus».

Le Procureur menacé

Au moment où les auditions se poursuivaient au commissariat de police, le procureur de la République saisit les journalistes de la région pour faire part des menaces dont il fait l’objet. «On est en train de me menacer. Celles-ci (ces menaces) proviennent de ma hiérarchie. Mais je vous réitère toute ma volonté d'aller jusqu'au bout de cette affaire. Il faut que force reste à la loi.»

Cas Farba Ngom

S'agissant de Farba Ngom, son audition serait prévue jeudi prochain. Mais certaines sources bien informées renseignent que le député n'attendrait que sa convocation pour se présenter devant les enquêteurs. 

ALY BANDEL NIANG 

source:http://www.gfm.sn/actualites/item/12086-affrontements-entre-aperistes-de-matam-la-police-auditionne-les-responsables-le-procureur-re%C3%A7oit-des-menaces.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?