Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Lun, Aoû
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

ELECTIONS LOCALES - «Y en a marre» bat campagne contre la candidature de Alioune Sall à la mairie de Guédiawaye

L'OBS - Le mouvement «Y en a marre» s'érige en défenseur de la ville de Guédiawaye en rejetant systématiquement la candidature d’Alioune Sall, frère du Président Macky Sall, à la mairie de Guédiawaye. Malal Talla, porte-parole du jour, n’y est pas allé par quatre chemins. Il déclare que la morale ne peut même pas accepter que quelqu’un qui ne vit pas ou qui ne paie pas les impôts dans une localité, vienne briguer le suffrage des habitants de cette localité. «Il faut que les politiques  apprennent à respecter les populations», peste-t-il. Avant d’appeler celles-ci à refuser le parachutage. «Nous ne sommes plus dans les années 50, mais bien en 2014, où les populations sont éveillées», rappelle-t-il. 

Ces propos de Malal Talla alias «Fou malade» ont été tenus le week-end, en marge d’un forum organisé par son mouvement au centre Alé Badara Sy dans le cadre d’une campagne d’information et de mobilisation citoyenne  pour une interaction entre le député et les populations. Un programme citoyen que le mouvement «Y en a marre» a initié et qu’il a dénommé «Wax ak sa député».

Après Ziguinchor, Kédougou, Kolda, Thiès,  la campagne débute sa deuxième phase par la région de Louga, plus précisément à Dahra et Linguère. Malal Tall poursuit en déclinant l’objectif qui est de casser la barrière qui s’érige entre l’élu, qui se considère comme supérieur  en général, et les populations. Il s’agit tout simplement, éclaire-t-il, d’amener les populations à s’intéresser à la gestion de leur collectivité, c'est-à-dire contrôler le budget, les répartitions faites pour pouvoir mesurer  le degré de cohérence entre les propositions et les réalisations effectuées. Avec l’appui de l’Ong Oxfam, le mouvement est  en train d’installer un Observatoire de la démocratie.

Interpellé sur l’absence des députés  du département à ce forum, Malal Talla explique que le mouvement avait déjà saisi les jeunes parlementaires, qui  devaient les informer à leur tour. «Mais cela ne nous empêche pas de dérouler notre activité. L’essentiel est que ceux qui participent à cette cérémonie de lancement soient les relais pour mener la sensibilisation auprès des populations», appelle-t-il. Le séjour de Linguère est bénéfique, puisque «Y en a marre» a envie de mutualiser les efforts pour arriver davantage à des résultats concrets, à l’image du bus qu’ils ont découvert  à Nguith à 4 Km de Linguère au cours d’une visite de courtoisie. Ce bus qui est un don des ressortissants dudit village vivant en France aux élèves de Nguith, qui faisaient quatre fois le trajet pour venir étudier à Linguère.

PAPA IBRA NDIAYE     

source:http://www.gfm.sn/actualites/item/12594-elections-locales-y-en-a-marre-bat-campagne-contre-la-candidature-de-alioune-sall-a-la-mairie-de-guediawaye.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?