Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Dim, Mai
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Macky parle dégaine  5 millions FCfa et met le « Daaka » dans sa poche

L'OBS - Le président de la République, Macky Sall, a lancé sa campagne électorale à Kédougou et effectué samedi sa première sortie en vue des Locales de 2014 au « Daaka » de Medina Gounass. Une visite orchestrée comme du papier à musique par ses conseillers, qui lui ont permis de gagner la sympathie de tous les fidèles du « Daaka ».  Macky fait du Wade et cela sent la Politique politicienne à plein nez. 

 

LES MERVEILLES DE L’HELICOPTERE. Soudain, le bruit de l’hélicoptère présidentiel déchire le ciel du « Daaka ». L’immense cohue de fidèles sous la tente silencieuse jusque-là, sursaute de surprise et chacun veut voir cet engin volant fabriqué par le blanc. Des enfants, vêtements sommaires, se mettent à courir en direction de l’appareil. L’hélicoptère du chef de l’Etat Macky Sall a provoqué samedi chez les fidèles venus pour la plupart de contrées villageoises de la sous-région, émerveillement. Fascination. Pour des fidèles assis depuis des heures pour attendre l’hôte du jour, le bruit de l’hélicoptère a été comme un soulagement, un bol d’air frais dans cette chaleur d’étuve qui oscille entre 40 et 42 Degrés. L’horloge affiche 13h50. La foule du « Daaka » est compacte, dense, régulée par un dispositif de sécurité de la gendarmerie qui ne laisse place ni à la roublardise ni à la négociation. 14H14, le Président Macky Sall, vêtu d’un grand boubou blanc et d’un bonnet blanc, descend de son puissant 4X4 Ford de couleur noire. D’un pas lent, Macky Sall, suivi comme son ombre, de son griot attitré, Farba Ngom, pénètre à l’intérieur d’une hutte aménagée pour lui et sa délégation. Dans le lot des personnalités qui l’accompagnent, Mbaye Ndiaye, ministre conseiller auprès du président de la République, Me Sidiki Kaba, ministre de la Justice, Mor Ngom, ministre de l’Environnement, Abdoul Aziz Mbaye, ministre de la Culture etc. Pendant ce temps, le peuple de fidèles attend. Une attente longue, pénible, sous la forte chaleur. Personne ne semble s’en offusquer. Ou presque.

5 MILLIONS DE FCFA. A l’intérieur de ce «Daaka» présidentiel, le Président Macky Sall a eu un tête-à-tête avec le Khalife, Amadou Tidiane Bâ et quelques membres de sa famille triés sur le volet. Le président de la République a sollicité des prières en privé du khalife, qui lui a transmis les principales doléances de Medina Gounass, informe-t-on. Puis, Macky a sorti d’un de ses deux énormes sacs portés l’un par Souleymane Jules Diop et l’autre par son aide de camp personnel, une somme de 5 millions de FCfa pour «sa participation au Daaka». Un geste salué par le khalif, qui a redoublé les prières à son endroit pour tout ce qu’il ne cesse de faire depuis son accession à la magistrature suprême pour le terroir. Et le pays de façon générale. Un montant confirmé par Thierno Abdoul Aziz Bâ, le porte-parole du khalife, un peu plus tard. «Le Président a donné 5 millions de FCfa pour sa participation au Daaka. Mais les fidèles ne doivent pas se contenter de la contribution présidentielle, eux aussi doivent donner 10 autres millions de FCfa», avoue-t-il. En tout cas, après plus d’une heure de discussions, le Président et le Khalife marchent en direction de la tente. Le khalife dirige la prière du «Tisbar». Puis, la voix de Farba Ngom retentit dans l’enceinte pour rappeler les liens qui unissent le président de la République au Daaka et à la famille religieuse, avant de lever le rideau rouge…Et le Président entre en scène.

MACKY EN SCENE. Dans l’arène Politique, Macky Sall est une bête de scène qui sait s’adapter aux circonstances les plus improbables. En fils de Machiavel et de Laye Wade, le Président Macky a mis tout le Daaka dans sa poche. Après avoir égrené un long chapelet, le Président de l’Apr s’est exprimé dans un Puular «académique», au grand bonheur d’une assistance conquise par sa «pondération, son éducation». Macky a troqué le wolof contre le Pular, du pain béni pour tous les Hal Pulaar, qui ne supportent pas la domination tyrannique. Macky a joué sur tout ça pour livrer son discours en Pulaar devant une assistance conquise. «Merci Seydil Macky», s’exclament certains dans la foule béate, d’autres claquent les doigts de plaisir. «Je viens, au nom de tous les Sénégalais, solliciter des prières du Daaka pour que la paix, la stabilité accompagnent le Sénégal. Dieu a fait que le Daaka coïncide avec l’apparition d’une maladie mystérieuse et nous sollicitions vos prières pour que cette maladie n’apparaisse pas au Sénégal et que les pays de la sous-région soient épargnés de ce mal», formule le Président Macky Sall. Mais tout ça, c’était pour mieux retenir l’attention des autorités. Afin de mettre dans la tête des gens du Daaka, une date importante : le 29 juin, rendez-vous crucial des élections locales prochaines. «Nous allons vers des élections d’ici à deux mois, mais nous vous demandons de prier pour que Dieu épargne le Sénégal  de toute division, de tout conflit. Que ces élections se déroulent dans la paix et la concorde», exprime le Président de la République. Toujours s’exprimant en Pulaar, le Président a dit avoir donné toutes les instructions au gouvernement pour que les semences en vue de la saison des pluies soient distribuées aux agriculteurs pour une bonne saison des pluies. Vers les coups de 16H50 passés de quelques minutes, le cortège présidentiel s’est ébranlé pour quitter le Daaka.

MOR TALLA GAYE (Envoyé spécial à Medina Gounass

 

source: http://www.gfm.sn/actualites/item/13943-macky-parle-degaine-5-millions-fcfa-et-met-le--daaka--dans-sa-poche.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?