Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
27
Ven, Mai
7 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La visite chaotique du Premier Moussa Mara à Kidal (les 17 et 18 mai derniers) vient de connaitre un tragique épilogue. Selon des informations recueillies auprès de très fiables sources diplomatiques à Bamako , puis confirmées par certaines antennes de services de renseignements situées aussi bien dans le Sud algérien qu’au sein des contingents africains de la MUINUSMA, tous les Préfets et Sous-Préfets de la région de l’Azawad ont été égorgés par les éléments du Mouvement National de Libération de Azawad (MNLA) épaulés par les débris des organisations islamistes d’Ansar Dine et du Mujao, encore en vadrouille dans le Nord-Mali. 

Il s’agit précisément des administrateurs territoriaux en charge des préfectures de Tessalit, d’Aguelhok et d’Anéfis. Et de leurs adjoints. Ces défunts piliers de commandement territorial ont été capturés dans les locaux du Gouvernorat de Kidal entièrement contrôlés par le MNLA, à l’issue de violents combats entre rebelles touareg et soldats maliens. Sous les regards conjoints des casques bleus de l’ONU et des militaires français de SERVAL plus enclins à compter les coups qu’à s’interposer.

Cette rupture du cessez-le-feu et son corollaire (la mort de l’Accord préliminaire de Ouagadougou du 18 juin 2013) ont installé le Mali dans une nouvelle guerre voire une guerre dans la guerre non encore achevée. D’ores et déjà le nationalisme enflammé est en marche à Bamako où des manifestations anti-françaises et anti-MINUSMA se succèdent.

En dernière minute, nous venons d’apprendre que le Président Ibrahim Boubacar Keita alias IBK s’adressera incessamment à la nation. Dans la foulée du gravissime message présidentiel, l’Assemblée nationale sera convoquée en séance extraordinaire. En clair, le destin du Mali territorialement uni vacille à Kidal. Un syndrome voisin sur lequel le gouvernement de Dakar doit poser un regard attentif et appuyé, à l’heure où le débat sur un statut spécial par-ci et par-là, fait subitement florès.

SOURCE:http://www.dakaractu.com/Exclusif-Dakaractu-Mali-Plusieurs-Prefets-de-la-region-de-Kidal-ont-ete-egorges-Par-Babacar-Justin-Ndiaye_a66660.html  

 

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?