Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
19
Jeu, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Tout ne se passe pas comme prévu, constate Me Aïssata Tall Sall. La candidate au poste de secrétaire général du Parti socialiste contre Ousmane Tanor Dieng dénonce des «manquements» dans l’organisation des Primaires socialistes, défie Tanor pour un débat public médiatisé et plaide pour la limitation des mandats du secrétaire général.

Au Parti socialiste (Ps), l’heure est aux élections primaires en perspective du congrès des 7 et 8 juin prochains. La candidate au poste de secrétaire général a dressé, hier, un bilan d’étape. Les amertumes se sont confondues aux indignations. 

«Le samedi 24 mai 2014, les opérations de vote ont démarré dans les différentes coordinations socialistes du Sénégal. A l’examen des quelque résultats obtenus les 24 et 25 mai, des irrégularités, manquements et autres curiosités ont émaillé le déroulement des opérations», a dit d’emblée Me Aïssata Tall Sall lors de sa conférence de presse pour dénoncer certaines «insuffisances» du scrutin. En effet, dans toutes les coordinations socialistes, le vote pour le choix du secrétaire général est en cours et ce jusqu’au dimanche 1erjuin. Pour l’adversaire d’Ousmane Tanor Dieng, les Primaires socialistes violent le secret du vote dans certaines localités en se voyant attribuer ailleurs un mandataire qu’elle n’a pas choisi. A Guédiawaye, et plus précisément dans la coordination de Golf Sud, regrette le maire sortant de Podor, 202 personnes ont voté alors que la commission administrative (Ca) ne doit pas dépasser 200 membres, les seuls appelés à voter. «S’agit-il d’une méconnaissance des règles ou d’un acte délibéré ?», s’interroge-t-elle.

 «Si je gagne, je reprendrai le congrès»

La porte-parole du Ps s’inquiète de la transparence des Primaires et compte saisir le Bureau Politique qui a mis en place une commission de supervision pour que des corrections soient apportées. «Mais il serait bon que l’opinion soit avertie. Des résultats ont commencé à tomber alors que les irrégularités que j’ai dénoncées viennent de là. Le dépouillement se fera le 1er juin. Si j’attends, la machine ira déjà très loin», explique l’avocate. La candidate souhaite que le Parti socialiste donne une leçon de démocratie interne aux autres partis. Toutefois, elle constate que le renouvellement de certaines coordinations se passe pendant que d’autres procèdent au vote du secrétaire général. Me Aïssata Tall Sall est allée jusqu’à vouloir tout recommencer. «Si je gagne, je reprendrai le congrès. Les textes du parti disent que le secrétaire général doit envoyer son rapport aux coordinations à un mois du congrès. Cela n’a pas été fait. Je ferai de  sorte qu’on respecte les textes. Et puis, combien de fois a-t-on reporté le congrès à cause d’élections ? Mais pour cette fois-ci, c’est non», fait-elle remarquer. Avant d’ajouter qu’«on devait donner du temps aux candidats de battre campagne dans les coordinations socialistes et de permettre aux militants de décider à partir d’un  débat programmatique».

De la même manière, l’avenir de son parti dans la coalition présidentielle, Benno bokk yaakaar (Bby) ne la laisse point  indifférente. «On n’est pas des opposants mais on n’est pas des courtisans non plus. Nous devons observer une démarcation entre ce qui se fait et notre identité de Socialiste», insiste-t-elle.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

source:http://www.lequotidien.sn/index.php/la-une2/6903-election-du-sg-du-ps-aissata-tall-sall-denonce-des-irregularites

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?