Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Mer, Jui
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Sans aucune explication, le chef de l’Etat a annulé le Conseil des ministres prévu ce matin, alors qu’il n’a pas quitté la capitale. De quoi plonger tous les ministres dans l’expectative quant à leur sort.

Ce soir, on n’aura pas à 20 heures, de communiqué du Conseil des ministres. Parce qu’il n’y aura pas eu de Conseil des ministres. Pourtant, hier, jusqu’à très tard dans la soirée, les ministres se préparaient à aller au lit en ayant arrangé les dossiers qu’ils devaient présenter au Conseil d’aujourd’hui.

Seulement, voilà, ils auront été avisés dans la nuit que le rendez-vous de ce matin a été annulé, sans qu’il leur soit donné aucune explication. Cette situation a nourri dans la nuit d’hier, de nombreuses spéculations. Des informations prises auprès des services de la Présidence, n’ont fait état d’aucun changement particulier dans l’agenda du chef de l’Etat. En clair, Macky Sall reste à Dakar, mais a décidé de ne pas tenir de Conseil des ministres. Qu’est-ce qui peut justifier une telle attitude ?
Les observateurs de la scène Politique nationale ne manquent pas de rapprocher cette décision de ce qui s’est passé le week-end dernier, à savoir, la déculottée subie par la majorité présidentielle dans des nombreuses localités importantes du pays. Les partis et mouvements se réclamant de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby), ainsi que tous ceux qui en sont proches, ont été défaits dans les grandes agglomérations du pays, portant symboliquement un rude coup à la légitimité des tenants du pouvoir.
Dans l’état actuel des choses, que pourrait valoir à Dakar, la parole d’un Premier ministre défait dans sa commune de Grand Yoff, ou celle d’un ministre des Infras­tructures désavoué dans sa ville de Thiès ? Il est donc normal que le président de la République s’ajuste par rapport à cette nouvelle donne. Cela, d’autant plus que l’un de ses ministres, battu à Saint Louis dont il est le maire sortant, a pris sur lui-même la décision de rendre son tablier. Mais cet ajustement à la nouvelle donne Politique, ne peut se faire à la légère. Et sur ce plan, on ne peut reprocher à Macky Sall d’être l’homme de décisions prises sur un coup de tête. Le Président est connu pour mûrir longuement ses décisions. Est-ce à dire qu’il veut se donner la journée d’aujourd’hui pour réfléchir à la nouvelle forme de  l’attelage gouvernemental ? 
On peut aussi penser que le chef de l’Etat a compris que ces résultats sortis des urnes, bien qu’ayant une incidence des plus localisées, viennent fortement bousculer son agenda. Macky Sall ne peut prétendre ignorer le message que les citoyens sénégalais ont voulu lui donner. Et s’il doit faire partir son Premier ministre, il ne peut plus non plus, traiter de certains dossiers de l’Etat, avec des ministres qu’il sait être en sursis, ou devant faire l’objet d’un jeu de chaises musicales.
Le rendez-vous manqué d’aujourd’hui, présage donc de changements imminents. 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

SOURCE:http://www.lequotidien.sn/index.php/la-une2/7078-annulation-du-conseil-des-ministres-de-ce-matin--macky-aiguise-ses-ciseaux

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?