Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Lun, Aoû
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

DAKARACTU.COM Serigne Abdou Lahad Kâ, actuel PCR de Touba, son épouse Mame Khary M’backé, (par ailleurs, petite fille de Serigne Mourtada M’backé), Bassirou Sy, conseiller économique, social et environnemental, Abdou Lahad Seck Sadaga et Mame Khary M’backé, députés apéristes à l’Assemblée Nationale… « Voilà les têtes à couper! » 
« Ces individus » ont été déclarés uniques responsables de la défaite de BBY à Touba et M’backé. 
« Nul à part eux, n’est à l’origine de notre déconvenue. Ils sont les seuls responsables de ce qui s’est passé. Ils devront payer ! ». Toutefois, selon le comité de gestion de crise de la coalition présidentielle, la responsabilité est collégiale, mais les fautes sont répertoriées. C’est  Baye Modou N’diaye, porte-parole du jour qui parle : 

« Abdou Lahad Kâ avait reçu du temps du Président Wade une forte somme d’argent. Il avait ainsi battu campagne pour le régime libéral. Aujourd’hui, le Président Macky Sall lui a donné 5 millions de francs. Non seulement, il n’a pas battu campagne, mais il est allé soutenir le camp adverse en payant leurs frais de déplacement lors de la campagne. Durant tout le temps que la coalition était en train de sillonner le département, il n’a point levé son plus petit doigt pour, ne serait-ce, un tout petit soutien. Il a aidé et financé le Pds avec la complicité de son épouse Mame Khary M’backé, qui a déployé toute son énergie pour la déroute de l’Apr. Nous l’accusons de trahison ! » 
(Important : ce Baye Modou N’diaye a été investi sur la liste du Pds. Mieux, il fait même partie de ceux qui vont siéger dans le conseil départemental, ces 5 prochaines années à moins qu’il ne soit délesté de son mandat pour démission). 
Pour le cas Bassirou Sy, les accusations sont identiques à celles collées sur le dos du Pcr. Le conseiller économique, social et environnemental aurait, lui aussi, soutenu les adversaires. Il en est de même pour Mame Khary M’backé. Hormis Serigne Abdou Lahad Kâ, l’honorable député Abdou Lahad Seck Sadaga est, sans doute, celui qui a le plus été indexé. Baye Modou N’diaye et Kaala de poursuivre : 
« Abdou Lahad Seck a été celui qui a donné l’enregistrement sonore dans lequel Moustapha Cissé Lô parlait de Serigne Abdou Fatah à la presse. Il est le principal responsable de ce qui nous est arrivé. Nous demandons la levée de son immunité parlementaire et sa traduction devant la cour d’assises. Pire, il a choisi de travailler avec l’adversaire pour abattre son propre parti ». 


Les réponses des principaux accusés 

Pour ce qui concerne le Pcr, ceux qui parlent ne savent rien de ce qu’ils disent. « D’abord, je n’ai pas reçu 5 millions, mais 2 millions de francs. Ensuite, je n’ai soutenu aucune coalition adverse. Au contraire, beaucoup d’entre eux sont venus me solliciter, car incapables de gérer financièrement leurs propres activités. Je les ai soutenus sur fonds propres. Enfin, je leur demande de me dire pourquoi je suis si important, quand il s’agit d’aborder les élections ? Si je suis le messie, qu’ils me disent ! »… 
La réponse d’Abdou Lahad Seck Sadaga est tout aussi cinglante. « Parmi ceux qui parlent, dit-il,  je tiens à dire que certains ont collaboré avec moi dans And Défar. C’est eux qui m’ont donné 25 véhicules pour transporter mes militants de leurs foyers à leurs lieux de vote, le jour des élections. Autre chose : par rapport à l’enregistrement… Je tiens aussi à dire que je ne suis nullement concerné par cette histoire d’enregistrement. Leur patron le sait. Je ne l’ai pas enregistré et je n’ai donné cet enregistrement à aucun journaliste. Je défie quiconque, journaliste ou pas, qui soutient le contraire. Mon combat, aujourd’hui, n’est pas de répondre à toutes les attaques, mais de travailler à la reconquête de Touba. Le Président Macky Sall est encore apprécié des populations locales, pour tout ce qu’il fait en terme d’assainissement, surtout dans la ville sainte ». 
BBY s’est classé troisième au niveau communal et deuxième au niveau départemental, avec respectivement, 7 et 13 conseillers.

SOURCE:http://www.dakaractu.com/Deroute-de-Moustapha-Cisse-Lo-a-Touba-Le-Pcr-son-epouse-un-CESE-et-deux-deputes-accuses_a69867.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?