Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
19
Jeu, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La gare des Beaux maraîchers s’ouvre lundi après moult péripéties.  Et la fermeture de Pompiers met fin à l’anarchie dans le secteur des transports et élague de la circulation les «coxeurs».

Enfin ! On peut résumer le sentiment de soulagement de l’Etat et des voyageurs avec l’ouverture de la gare routière des Baux maraîchers prévue ce lundi 11 août 2014 à 5 heures. Depuis plusieurs mois, les populations attendaient la mise en service de ce joyau qui a coûté plus de 7 milliards de Francs Cfa. Entre les louvoiements de l’Etat et l’entêtement des transporteurs, son ouverture a été toujours remise aux calendes grecques.   «A compter de cette date, toutes les dessertes routières interurbaines et internationales dans les départements de Dakar, de Pikine et de Guédiawaye, au départ comme à l’arrivée se feront sur le site de la nouvelle gare sise à Pikine, face au Marché central aux poissons», annonce le gouverneur de Dakar.

 

Par conséquent, les gares routières et les terminus qui assuraient des services de transports interurbains et internationaux dans les départements de Dakar, de Pikine et de Guédiawaye seront délocalisés à la gare des Baux maraîchers. En d’autres termes, la gare routière de Pompiers «sera définitivement fermée à partir de cette date. De même, les véhicules interurbains des gares routières de Colobane et de Petersen ne seront plus autorisés à exercer dans ces lieux». Concernant en outre les véhicules dits «Horair­es», des espaces leur sont réservés dans la nouvelle gare des Baux maraîchers. L’ouverture de la gare des Beaux maraîchers est assortie de certaines conditions qui remettent de l’ordre dans ce pays qui roule sur le désordre. «Tout embar­quement ou débarquement de passagers sur des sites non autorisés est interdit», précise le gouverneur de Dakar. Il faut le reconnaître : Dakar a les allures d’une capitale infestée de gares routières clandestines. Si on en croit les autorités, les horaires (gares clandestines)  ne seront pas supprimés. Mais ils ne vont plus exploiter les coins et recoins des ruelles de la capitale. 

Disparition des «coxeurs»
Par ailleurs, les voyageurs «désirant se rendre à la gare des Baux maraîchers peuvent y accéder grâce aux services offerts par les bus de Dakar dem dikk, les minibus de l’Aftu, le Petit train de banlieue et les taxis. Les particuliers disposent d’une dépose-minute à l’entrée et d‘un parking payant à l’intérieur de la gare». Il faut rappeler que les transporteurs sénégalais ont accepté de quitter la gare routière Pompiers pour rejoindre celle des Baux maraîchers (Pikine), où l’Etat prévoit la construction de 28 tours de 10 étages chacune. En recevant le patronat du transport, le président de la République l’a convaincu de l’urgence liée à la délocalisation de la gare routière Pompiers vers celle des Baux maraîchers. Lors de cette rencontre, les transporteurs ont exposé leurs doléances et préoccupations au chef de l’Etat, à savoir le renouvellement du parc automobile et les tracasseries policière et douanière. 
Dans les négociations, la question des rabatteurs (coxeurs) est restée longtemps un véritable frein à l’ouverture des Beaux maraîchers. Dans le nouvel organigramme de la gare, ce corps formé souvent de chauffeurs à la retraite ou sans emploi est appelé à disparaître de la circulation. 
D’un coût de 7,5 milliards de francs puisés du Budget consolidé d’investissement (Bci), cette gare marque une rupture avec les gares routières au Sénégal, du fait d’un nouveau système d’exploitation et d’organisation. Gérée par Sen Transco, filiale de Senecartours, choisie par appel d’offres, détenant l’exclusivité du droit d’abriter les voitures de transport, la nouvelle gare routière des Baux maraîchers va apporter un nouveau souffle à ce secteur rongé par l’anarchie et le lasser-aller. 

28 tours à Pompiers
La gare routière des Baux maraîchers, d’une superficie de 16 hectares, est présentée par les autorités sénégalaises comme la plus grande d’Afrique de l’Ouest. Elle a une capacité d’accueil de 1 500 véhicules, qui vont assurer le transport entre la région de Dakar et le reste du pays et entre la capitale sénégalaise et d’autres villes de la sous-région. 
Qu’adviendra de Pompiers ? Le 28 mai dernier, le Président Macky Sall avait annoncé la construction, à partir du mois de juin, de 28 tours sur le site abritant cette crasseuse gare.  Il s’agit d’un projet immobilier de 28 tours de 10 étages chacune, avait-t-il précisé, lors de la cérémonie de pose de la première pierre du pôle urbain de Diamniadio. Enfin !

 

 

Stagiaire

 

SOURCE: http://www.lequotidien.sn/index.php/la-une2/7183-ouverture-de-la-gare-des-baux-maraichers--pompiers-seteint-lundi

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?