Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Mer, Jui
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Serigne M'backé N'diaye : « Le fait que le Président Sall ferme la porte au Pds ne me surprend pas(…) Quand Macky traite les Sénégalais de fêtards, je pense fondamentalement qu'il s’adresse à ses ministres, aux députes, aux directeurs généraux"

L’ancien Ministre Conseiller Chargé des Affaires sportives, de la Communication et ancien Porte parole de la Présidence de la République a accepté de faire un round up de l’actualité Politique. Et, Serigne M'backé N'diaye, puisque c’est de lui qu’il s’agit de réagir particulièrement sur les fameuses retrouvailles avec le Pds. Entretien ! 

Dakaractu : Mr. N'diaye, que vous inspire la réaction du Président de la République, lequel a récemment fermé la porte au Pds? Macky a soutenu qu'il ne pense même pas aux retrouvailles avec le Pds. N'êtes-vous pas déçu? 

 

  

 

 

Serigne M'backé N'diaye : J ai suivi comme vous, les comptes rendus de la presse parlant de la prétendue réponse du Président Macky Sall relative aux retrouvailles de la famille libérale .Vous serez surpris de m'entendre dire que je n'ai pas été surpris, mieux je m'attendais à cette réaction. En effet, l' interview publiée par Jeune Afrique a été pour les faucons de tout bord, l’occasion de reprendre du service oubliant ou faisant semblant d’oublier que l' interview en question est antérieure à la célébration de la Tabaski qui a été l occasion d'échanges de civilités entre les deux camps. Malgré tout, je demeure convaincu que les retrouvailles de la famille libérale seront une réalité, n’en déplaise à certains. Je ne suis donc pas déçu, car je me suis préparé à toutes les éventualités et rien ne me fera reculer ou changer d’avis, car telle est ma conviction. 

  

  

Dakaractu : Ils sont légion à penser que cette sortie du chef de l'Etat serait simplement de la poudre aux yeux, qu'il y aurait en catimini des négociations. Que répondez-vous? 

  

Serigne M'backé N'diaye : Je ne réfléchis pas comme ceux qui parlent se poudre jetée aux yeux, mais je m'attends à l’effectivité de ces retrouvailles. Mais vous constaterez avec moi qu’à chaque fois que l’opinion a l’impression que les retrouvailles sont possibles, des activistes de tout bord sortent de l’ombre et cherchent à profiter de cette situation et à se positionner comme parrain de ces initiatives. C’est cela qui est déplorable! 

  

  

Dakaractu : Votre mentor, Me Wade a annoncé qu'il va tenir avec ou sans autorisation son meeting de protestation prévu le 21 Novembre prochain. Adhérez-vous à sa position radicale? 

  

Serigne M'backé N'diaye : Il ne  s agit pas pour moi d’adhérer  ou non à une position que vous trouvez radicale. Je suis un militant du PDS  et je reste solidaire. Si j ai des positions divergentes, je les exprime à l’intérieur du parti ou je m'en ouvre au Président WADE qui est encore pour moi et pour toujours la seule constante. 

Votre question me donne d ailleurs l’occasion de lancer un appel à tous les acteurs politiques pour un climat de paix et de sérénité. Pour cela, il faut que le pouvoir comprenne que l’opposition a des droits à respecter. Le combat démocratique a permis d'avoir au Sénégal une démocratie achevée que nous avons tous le devoir de renforcer . 

  

  

Dakaractu : Mr. N'diaye, tout porte à croire que Me Wade est déçu par votre manière de vous opposer au régime, je fais allusion à sa récente sortie médiatique qualifiant ses seconds couteaux de mollassons. Votre lecture? 

Serigne M'backé N'diaye : Je n’ai malheureusement pas participé à la dernière réunion du comité directeur et je n'ai pas non plus discuté avec le Président Wade de ces déclarations. Je me garde donc de les commenter. 

Dakaractu : D'aucuns se posent des questions sur vos sorties intempestives. Comme doté d'un don d'ubiquité, vous répondez toujours présent aux mondanités, bref à toutes les manifestations. Mieux, certains pensent que vous fréquenteriez même le couple Présidentiel. Que répondez-vous à ceux qui véhiculent cela? 

  

Serigne M'backé N'diaye : Avant, pendant et après l exercice du pouvoir je réponds toujours aux manifestations auxquelles je suis convié et je pense que telle devait être l attitude de toutes les autorités. Le fait d'assister à une manifestation culturelle ou sportive est une manière de rendre hommage à nos artistes, sportifs, religieux  etc. Je me définis comme un homme du peuple qui n est pas proche mais dans le peuple. 

En dehors de ces manifestations auxquelles je suis convié, je me rends en boite ou à la plage avec mes épouses et mes enfants qui sont mes amis. Quant  au couple présidentiel, si nous parlons français, je ne le fréquente pas mais je le tiens en haute estime. Le président Macky Sall m'a effectivement reçu et à chaque fois que de besoin, je m adresse à lui directement, ou par personne interposée. J’assume mes positions. 

  

  

Dakaractu : Le Président Sall a tendu la main à Me Alioune Badara Cissé et Mimi Touré. Qu'en pensez-vous? 

Serigne M'backé N'diaye : Pris sous l’angle d'une cuisine interne à l'APR,  je n'ai aucun commentaire à faire, mais comme un premier pas dans la perspective des retrouvailles de la famille libérale, j'applaudis car il faut d abord balayer devant chez soi avant de regarder ailleurs. 

  

  

Dakaractu : Le chef de l'Etat a traité les Sénégalais de fêtards devant l’Éternel. Vous partagez son avis? 

  

Serigne M'backé N'diaye : Quand le président Macky SALL traite les sénégalais de fêtards ou de paresseux,  je me demande de quel sénégalais il parle : ceux qui sont à l extérieur pour nourrir leur famille ? Non, je ne pense pas. Les enseignants qui passent des nuits à préparer leurs cours et des journées a inculquer le savoir à nos fils ? Je ne crois pas. Les marchands ambulants qui passent la journée sous le soleil pour gagner honnêtement leurs vies? Non. Les étudiants qui peinent à percevoir leurs bourses ? Non, je ne pense pas. Les ouvriers de tout bord, les paysans, pêcheurs et pasteurs ? Peut-être les 300.000 salariés qui ne sont pas représentatifs du peuple sénégalais. S'il veut parler de ceux-là, il est de sa responsabilité de les faire travailler. Mais je pense fondamentalement que le Président s’adresse à ses ministres, aux députes, aux membres du conseil économique et social, aux ambassadeurs et aux directeurs généraux. 

Quant à l’esprit de fêtard prêté aux sénégalais, je demande au président de s'inspirer du président Mamadou Dia. 

  

 Dakaractu : Toute dernière question, que vous inspire la chute de Blaise Compaoré? 

  

Serigne M'backé N'diaye : Je  salue la chute de Blaise Compaoré, mais surtout l’engagement patriotique du peuple burkinabé. Je considère  que ceci constitue un avertissement à tous les chefs d Etat qui doivent enfin comprendre que rien ne sera plus comme avant. J’en profite pour demander aux chefs d'Etat de cesser de faire de l'Union africaine un syndicat ou un club d'amis. La communauté internationale doit également cesser de faire du favoritisme.  Ce qu’on accepte pour certains chefs d’Etat on le refuse pour d'autres. Les dictateurs sous quelque forme que ce soit, doivent être combattus et mis hors d’état de nuire. 


Source:http://www.dakaractu.com/Serigne-M-backe-N-diaye-Le-fait-que-le-President-Sall-ferme-la-porte-au-Pds-ne-me-surprend-pas-Quand-Macky-traite-les_a77760.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?