Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
16
Lun, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Il a franchi la ligne tracée par les Forces de l’ordre samedi. Wade va-t-il encore forcé le barrage de l’Obélisque alors que la manifestation du Fpdr est interdite ? Ce sera, en tout cas, un mercredi de haute tension avec le procès des jeunes Libéraux. A moins que le préfet ne revienne sur sa décision.

Abdoulaye Wade est à surveiller aujourd’hui plus que lors du sit-in avorté du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr). Après avoir forcé le barrage policier, l’ancien président de la République a juré que si la marche du Pds et de ses alliés de cet après-midi est encore interdite, il va appeler à marcher sur le Palais. Jusqu’à l’heure où nous mettions sous presse cet article, le préfet de Dakar n’avait pas encore donné feu vert à la manifestation de l’opposition à la Place de l’Obélisque, que les Libéraux ont baptisée «Place de la Nation». 

Et à moins de se raviser pour répondre à la porte ouverte au dialogue par le chef de l’Etat, Alioune Badara Diop avait indiqué vendredi, sur Rfm, que toutes les déclarations du Fpdr sont «irrecevables» parce que n’ayant précisé «ni le lieu ni l’objet de la manifestation». Le ministre de l’Intérieur, tutelle du préfet, a rappelé hier que «ni le ministre ni le président de la République ne sont habilités à autoriser ou à interdire une marche». Selon lui, c’est du «ressort exclusif» de l’autorité préfectorale qui est «en train d’examiner le dossier». Abdoulaye Daouda Diallo ajoute : «Si la marche est autorisée, on va l’encadrer ; si elle est interdite, elle n’aura pas lieu. Et dans tous les cas de figure, on fera appliquer la loi.» S’agissant de la menace brandie par Wade d’appeler à manifester devant les grilles de la Présidence en cas d’interdiction de la manifestation d’aujourd’hui, le ministre se veut clair : «C’est de l’amusement. On ne peut pas, dans un pays sérieux comme le Sénégal, penser à marcher sur le palais de la République. Ça ne tient pas ; ça n’a pas de sens. C’est juste du verbiage.»

Dans tous les cas, c’est parti pour une journée à haute tension puisque les jeunes Libéraux, interpelés lors de la manifestation de vendredi, placés sous mandat de dépôt lundi, seront jugés aujourd’hui. A côté du procès de Karim Wade et Cie, il y aura du monde au Palais de justice.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

source: http://www.lequotidien.sn/new/index.php/Politique/manif-du-fpdr-aujourd-hui-wade-face-au-barrage.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?