Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

19
Ven, Juil
3 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

FranceL’ambassadeur de la France au Sénégal s’étonnerait que Karim Wade obtienne un non-lieu le 23 mars au vu du déroulement du procès. Jean Félix Paganon qui était à Grand jury hier s’est dit «attristé» par les propos de Wade contre Macky Sall et qualifie de «grave» l’appel de l’ancien Président à l’Armée.

L’ambassadeur de la France au Sénégal semble bien s’intéresser au sort de Karim Wade. Le verdict de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) est attendu le 23 mars prochain. Invité de l’émission Grand jury de la Rfm hier, Jean Félix Paganon répond à la question suivante : «Au regard du déroulement du procès, une condamnation de Karim Wade ne vous étonnerait pas ?»

 Il observe un long silence d’hésitation, puis il lâche : «Je dirais, à l’inverse, qu’un non-lieu (sic) serait plus étonnant.» Il s’empresse de préciser cependant que «ce n’est pas un souhait, mais seulement un sentiment».

«Quand on est binational, il n’y a pas de protection consulaire»
Quid des menaces de violences brandies par les soutiens de l’ancien ministre, poursuivi pour enrichissement illicite présumé si celui-ci venait à être condamné ? Le diplomate français dit : «Un Sénégal à feu et à sang, avec des milliers de gens dans les rues pour défendre Karim Wade, je n’y crois pas.» Sur une éventuelle protection consulaire de Karim Wade par la France, il est clair pour M. Paganon que «Karim est un citoyen français comme il est tout aussi un Sénégalais». Sous ce rapport, il rappelle que «la règle est simple : quand on est binational, on est dans le niveau des deux pays. Il n’y a pas de protection consulaire».
Jean Félix Paganon se dit, en outre, «attristé» par les propos de l’ancien président de la République accusant Macky Sall de «descendant d’esclave» et d’«anthropophagie». Tout comme il trouve «encore plus grave l’appel à l’insurrection, aux Forces armées, à la désobéissance de la police» par Abdoulaye Wade. Voilà un ensemble de réponses qui pourraient soulever l’ire de Wade et ses hommes surtout venant d’un étranger et d’un diplomate.

Stagiaire

 

Source: http://www.lequotidien.sn/new/index.php/politique/l-ambassadeur-de-france-sur-les-sorties-de-wade-et-le-proces-karim-paganon-peu-diplomate.html