Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
16
Lun, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

L’ancien maire de Bambey ne partage pas la démarche d’urgence empruntée par son leader, Me Abdoulaye Wade, pour choisir le candidat de son parti pour 2017. Dans sa manière de rejeter cet agenda, Aïda Mbodj ne s’est pas souciée de la courtoisie et ce, à quelques heures d’une audience avec son mentor.

Sponsorisée et supervisée par le Libéral en chef, l’opération en cours devrait aboutir ce 20 mars à la désignation du candidat du Parti démocratique sénégalais (Pds) à l’élection présidentielle de 2017. Un éventuel choix porté sur Karim Wade, dont les juges de la Crei devront statuer sur le sort 72h après ces «Primaires», alimente les suspicions.

 La responsable libérale Aïda Mbodj a emprunté hier les armes d’une conférence de presse pour tirer sur cet agenda de Me Abdoulaye Wade par ailleurs entériné par le Comité directeur du Pds lors de sa réunion du 5 mars passé. 

La présidente du Conseil départemental de Bambey dit avoir écrit à son secrétaire général, le 11 mars dernier, pour lui signifier sa désapprobation par rapport à la démarche de désignation du prochain candidat du parti, car, estime-t-elle, celle-ci souffre de «plusieurs handicaps». L’un des plus invalidants à ses yeux reste que le choix intervient «dans un contexte particulièrement difficile pour le Pds avec plusieurs de nos responsables injustement maintenus en prison pendant que d’autres sont sous la menace de poursuites», constate Mme Mbodj. 
Toutefois, le destinataire de la correspondance n’a pas été indifférent à sa demande. «Le Président Abdou­laye Wade m’a appelé hier (jeudi 12 mars). Je devais le rencontrer hier après-midi, mais je lui ai demandé de le (le rendez-vous) reporter compte tenu des obligations que j’ai à l’Assemblée nationale. D’ailleurs à la fin de cette conférence de presse (Ndlr : hier matin), j’irai chez lui…», a-t-elle avoué. 
On peut se demander ainsi les raisons qui ont poussé l’ancien ministre de la Femme à partager avec l’opinion sa position sur la désignation du cheval libéral, sachant qu’elle doit avoir la suite réservée à la demande adressée à son secrétaire général aussitôt après la rencontre avec les journalistes.

«Je ne répondrai pas à cet appel à candidatures»
En attendant les conclusions de cette audience, Aïda Mbodj est convaincue que «la décision prise» par le Comité directeur pendant qu’elle était «en tournée dans le Sud du pays pour élargir les bases de son parti», est «inopportune et insidieuse». La député dit renoncer à célébrer l’an 1 de son propre mouvement Politique pour se consacrer au rassemblement prévu le 23 mars, après le verdict de la Crei. En outre, insiste-t-elle, «si, souverainement, je mar­que mon opposition à ce processus de désignation du candidat du Pds, c’est parce qu’il n’a pas fait l’objet de larges discussions au sein du parti de manière à garantir les conditions d’une dévolution libre et sereine des responsabilités. Tout a été au contraire décidé dans une urgence qui a fini d’amplifier la suspicion». 
La patronne du Pds à Bambey dénonce aussi le mode de désignation des membres de la commission chargée de recueillir les dossiers de candidature. Elle craint de vivre «une exacerbation des frustrations» au sein de sa formation Politique. D’où la nécessité pour elle, de voir son secrétaire général «renvoyer cette élection jusqu’à des lendemains meilleurs». En tout état de cause, celle qui se dit présidentiable assure avoir fait part à son leader de sa «décision de ne pas répondre à l’appel à candidatures» lancé par sa formation Politique. «Toutefois, je ne soutiendrai personne. Je ne vais pas non plus quitter le Pds parce que je ne suis pas d’accord, mais je garde la liberté de mes pensées dans le parti», a-t-elle souligné. Des idées qu’elle va devoir défendre devant son mentor.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

source: http://www.lequotidien.sn/new/index.php/component/k2/choix-du-candidat-du-pds-pour-2017-aida-mbodj-freine-wade.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?