Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
21
Sam, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

  Le Parti démocratique sénégalais (Pds) annonce la tenue d’un sit-in non-stop à partir du 21 avril prochain, devant les locaux de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei). Face à la presse hier, jeudi 16 avril, Oumar Sarr a justifié la tenue de ce rassemblement, dans un contexte marqué par l’appel de Touba à la suspension des manifestations en vue de la libération de Karim Wade et ses codétenus. Pour lui, le sit-in vise à exiger de la Crei, l’arrêt de la condamnation de Karim Wade devant permettre aux avocats de la défense de déposer le pourvoi en cassation.   

 

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) de l’ancien chef d’État, Me Abdoulaye Wade, siffle la fin de la trêve décrétée par Touba dans le cadre de ses rassemblements pour faire libérer Karim Wade et ses codétenus. Près de trois semaines après le verdict de la Crei condamnant Wade fils et cie à six ans de prison et le report d’un meeting, prévu le 27 mars dernier pour dénoncer cette «lourde peine»sous la demande du Khalife général de Touba, Me Abdoulaye Wade et le Pds annoncent la reprise de la bataille pour la libération de Karim Wade et de ses compagnons. 

 

 
 
En conférence de presse hier, jeudi 16 avril, dans les locaux de leur permanence nationale sise sur la Vdn, les libéraux ont ainsi annoncé la tenue à partir du 21 avril prochain d’un sit-in non-stop devant les locaux de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) jusqu’au 23 avril, date-butoir du dépôt du pourvoi en cassation devant la Cour suprême. Selon le député-maire de Dagana, Oumar Sarr et non moins coordonnateur de l’ancien parti au pouvoir, ce rassemblement convoqué par le secrétaire général national du Pds, Me Abdoulaye Wade lui-même, vise à exiger de la Crei l’arrêt de la condamnation de Karim. Un arrêt devant permettre aux avocats de la défense de déposer ledit pourvoi en cassation. 
 
«La Crei ayant condamné Karim Wade et ses amis, Pape Mamadou Pouye, Bibo Bourgi et Pape Abdou Diassé à de lourdes peines, les avocats de la défense ont signé le jour même un pourvoi en cassation. Celui-ci n’étant recevable que s’il est accompagné d’une expédition (copie de l’arrêt), les avocats ont demandé copie de l’arrêt au Greffier en chef et jusqu’ici, ils ne l’ont pas obtenu. Or, le pourvoi en cassation pour être recevable, doit obligatoirement être accompagné de cette copie qui leur est refusée», a informé le coordonnateur du Pds.
 
Poursuivant son propos, le responsable libéral a accusé le régime de Macky Sall d’être à l’origine de ce retard pour dit-il, «empêcher les avocats de la défense d’exercer leur droit». «Le Pds dénonce cette attitude du pouvoir de Macky Sall qui tente ainsi de faire obstacle à l’exercice du droit d’appel inscrit dans notre Constitution. Ainsi, le secrétaire général national du Pds, Président du Front, appelle les Sénégalaises et les Sénégalais à venir accompagner les avocats pour que leur soit remis immédiatement une expédition de l’arrêt», lance-t-il encore. 
 
Tout en précisant que le sit-in se poursuivra aussi longtemps que les greffiers n’auront pas remis aux avocats la copie de l’arrêt du 23 mars 2015 de la Crei, Oumar Sarr a dénoncé pour finir le comportement du Procureur qui, selon lui, a refusé la comparution d’un témoin en charge, lors du procès d’Aïda Ndiongue et compagnie avant-hier, mercredi 15 avril dernier.
 
source :http://www.sudonline.sn/wade-et-cie-brisent-la-treve-imposee-par-touba_a_24046.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?