Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
27
Ven, Mai
7 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le rapport 2015 de l’inspection générale d’Etat (Ige) rendu public vendredi dernier, livre ses secrets. Pour l'Agence de l’informatique de l’Etat (Adie) note L'Observateur, l'audit a révélé des errements dans la gestion financière et comptable, ainsi qu’en matière des commande publiques.

D’une part, les vérificateurs ont découvert que le procès-verbal dressé lors de l’installation de l’Agent comptable ne mentionne pas trois comptes ouverts au nom de l’agence. Et pourtant, ces comptes (Uba, Sgbs et Ecobank) qui n’ont pas été révélés étaient bien créditeurs. 

 


A l’Adie, ce n’est pas seulement les comptes bancaires qui posent problème. La mission de vérification de l’Ige a aussi relevé des anomalies dans les délivrances des pièces justificatives. D’une part, l’analyse de l’actif du bilan fait apparaître l’inscription dans un compte dénommé "débiteurs non identifiés", d’une somme de 176 840 925 FCfa. D’autre part, le contrôle des comptes du passif a permis de constater que le solde du compte "fournisseur" en fin 2012, correspondait, pour l’essentiel, à une dette de 2011 reportée en début 2012, vis-à-vis d’un fournisseur de logiciels pour un montant de 1,1 milliards de FCfa.

Il est également constaté que l’Adie ne tenait pas de comptabilité des matières et ne disposait pas de commission de réception avec les membres dûment nommés.

Ce n’est pas tout, car l’ancien Directeur Khassimou Wone semble avoir un problème avec la transparence. La mission de vérification de l’Ige a relevé des errements dans l’acquisition de 15.000 ordinateurs pour l’administration auprès d’un fournisseur dénommé Groupe Computer Land.

Selon le rapport de l’Ige, l'Adie a payé à cette société la somme de 9,5 milliards et reste lui devoir, au titre de l’année 2014, la somme de 3,3 milliards FCfa. Non seulement la livraison de la commande n’est pas effective, mais il a été constaté que sur les règlements effectués au profit du Groupe Computer Land, 3,3 milliards ont été payés en 2012, à partir d’un compte la banque internationale pour le commerce et l’industrie au Sénégal (Bicis). La mission d’audit de l’Ige renseigne que ce compte ne figurait non plus dans le procès-verbal d’installation de l’agent comptable.

source: http://www.LERAL.net/Agence-de-l-informatique-de-l-Etat-Khassimou-Wone-et-les-comptes-secrets-a-95-milliards-de-FCfa_a147658.html

 

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?