Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

18
Mar, Jui
0 Nouveaux Articles

L'AFFAIRE DIOMBASS DIAW JUGEE EN AUDIENCE SPECIALE LE 28 OCTOBRE : Le film érotique sera projeté en pleine audience

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

Le scandale politico-sexuel sera vidé le 28 octobre prochain lors d'une audience spéciale. La défense sollicite un huis clos pour diffuser le film érotique source du contentieux judiciaire. Une demande à laquelle s'oppose la partie civile qui crie à une «fausse pudeur».


C'est au tribunal de trancher si le jugement sera à huis clos ou pas. En tout cas, ce sera une audience assez érotique puisque les avocats comptent diffuser les choquantes images qui circulent sur le net et qui ont été prises à l'insu du plaignant. 

Après plusieurs renvois, le procès opposant des libéraux de Dagana sera tenu le 28 octobre prochain. Poursuivis par leur frère de parti, Diombass Diaw pour diffamation, atteinte aux mœurs et publication d'images obscènes, Abdou Aziz Diop et Cie seront jugés en audience spéciale. 

Hier, la salle du tribunal correctionnel a refusé du monde. Ils sont venus nombreux assister au lavage du linge sale des Daganois. Le cadre à la Senelec, Diombass Diaw, filmé après des ébats sexuels a porté plainte contre ses camarades de parti, dont le directeur de cabinet du ministre de l'Habitat, Omar Sarr et Cie. Les conseils d'Abdoul Azir Diop réclament une audience à huis clos. Au moment où la partie civile tient a une audience publique. «Il s'agit d'une affaire de mœurs avec une vidéo à visionner. Comme nous voulons respecter certaines traditions et que le tribunal doit juger sur pièce, on préférerait que l'audience soit à huis clos. Parce qu'on a donné à cette gymnastique horizontale une connotation politique », soutient la défense assurée par entre autres Mes Khassimou Touré et Abdoulaye Babou. Mieux, les avocats précisent qu'ils n'ont rien à cacher. Mais, leurs confrères qui défendent les intérêts du sieur Diombass Diaw ne sont pas convaincus. « Nous sommes des victimes et nous réclamons une audience publique. Nous n'avons pas de fausse pudeur à nous faire d'autant plus que la vidéo a été diffusée partout », rectifie le pool d'avocats composé entre autres de Mes El Hadji Diouf, Djiby Diallo, Ousmane Sèye... 

Le tribunal qui ne s'est pas encore prononcé sur le huis clos a retenu la date du 28 octobre, en audience spéciale. Aussi, la défense est décidée à faire comparaître le ministre Omar Sarr à titre de témoin. Puisque c'est lui que le plaignant accuse avoir promis 5 millions à Khadija Mbaye pour coucher avec lui et le filmer à son insu. « M. Sarr ne peut pas bénéficier d'une immunité, car les faits n'ont rien à voir avec ses fonctions.» 

Ce scandale politico-sexuel qui a éclaté depuis mars dernier sera vidé. Une occasion pour les libéraux de Dagana de solder leurs comptes à la barre du tribunal correctionnel. 

Ndèye Awa LO 
Source Walf Grand Place