Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
16
Ven, Avr
0 Nouveaux Articles

Cérémonie d’investiture : le Président Ouattara place la jeunesse et la réconciliation nationale au cœur de son nouveau mandat

POLITIQUE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Il s’agit, notamment, du renforcement de la cohésion nationale grâce à une Politique axée sur la jeunesse et l’emploi, de l’approfondissement du dialogue avec toutes les forces politiques, de la lutte plus accrue contre la pauvreté et la corruption, du renforcement du système sanitaire, de l’autonomisation de la femme. Le Président de la République a évoqué les mesures à prendre pour relever les défis humanitaires, économiques, sécuritaires et institutionnels auxquels le pays est confronté.
 
Suite à sa réélection, le Président Alassane Ouattara a prêté serment pour un nouveau mandat, le lundi 14 décembre 2020, au Palais de la Présidence de la République, en présence de plus de 300 invités dont treize Chefs d’Etat.
 
Sa prestation de serment a été placée sous le thème majeur de la cohésion sociale, premier pilier du Programme présidentiel « une Côte d’Ivoire solidaire ». Pour son nouveau mandat, le Chef de l’Etat s’est ainsi assigné comme objectif prioritaire de « renforcer la cohésion nationale et conduire la destinée de notre pays et le mieux-être de chaque Ivoirienne et chaque Ivoirien (…) La priorité de notre action sera centrée sur l’éducation, la formation et l’emploi des jeunes. Je réaffirme mon engagement en faveur de l’école obligatoire et la gratuité de l’école publique pour les enfants de 6 à 16 ans. »
 
Si l’éducation constitue « un droit inaliénable pour les enfants de notre pays », le Chef de l’Etat a également fait part de son intention de « multiplier, sur l’étendue du territoire national, les Centres de Formation Professionnelle afin d’offrir une seconde chance à nos jeunes sortis trop tôt du système scolaire, mais désireux d’apprendre un métier ou de se diriger vers l’auto-emploi », afin de favoriser une croissance inclusive.
 
La volonté de réconciliation nationale représente l’autre axe fort de son serment présidentiel. Dans son discours, le Chef de l’Etat a ainsi mis en avant sa volonté de dialogue avec tous les partis de l’opposition, en les appelant « à saisir cette nouvelle opportunité qui s’offre à tous pour aboutir à la décrispation du climat Politique, par le dialogue, afin de renforcer la paix et la stabilité dans notre pays ». Il a annoncé son intention de mettre en œuvre les recommandations de la CEDEAO relatives à la Commission Electorale Indépendante dans la perspective de la tenue des élections législatives, ainsi que la création d’un Ministère en charge de la Réconciliation nationale dans les prochains jours.
 
Rappelant qu’au cours des neuf dernières années, la Côte d’Ivoire « a connu un élan économique marqué par l’une des croissances les plus fortes au monde, une nette amélioration des conditions de vie de nos concitoyens et un important recul de la pauvreté », le Président Ouattara a affirmé sa foi dans la capacité du peuple ivoirien à relever ses défis, concluant son adresse par ces mots du Président Houphouët-Boigny : « Dans cette Côte d’Ivoire où est si vive la conscience de la responsabilité de génération en génération, la fierté veut que, chacun de nous laisse à la génération future, davantage qu’il n’a reçu ».
 
De nombreux Chefs d’Etat et de Gouvernement africains étaient présents à cette cérémonie d’investiture, parmi lesquels : Patrice Talon (Bénin), Roch Marc Christian Kaboré (Burkina Faso), Denis Sassou-Nguesso (Congo), Sahle-Work Zewde (Ethiopie), Nana Akufo-Addo (Ghana), par ailleurs président en exercice de la CEDEAO, Umaro Sissoco Embalo (Guinée-Bissau), George Weah (Liberia), Bah N’Daw (Mali), Mohamed Ould El-Ghazouani (Mauritanie), Mahamadou Issoufou (Niger), Macky Sall (Sénégal), Julius Maada Bio, Président de la République de Sierra Leone, et Faure Gnassingbé (Togo). Bornito de Sousa, Vice-Président de l’Angola, Rose Christiane Ossouka Raponda, Premier Ministre du Gabon et Gaudencio Mohaba Mesu, Président de l’Assemblée Nationale de Guinée équatoriale, ont aussi assisté à la cérémonie. 
 
Cyril Ramaphosa, par ailleurs Président en exercice de l’Union Africaine, était représenté par son Ministre des Ressources minières et de l’Energie, Gwede Mantashe ; le Président du Rwanda, Paul Kagame, par son Ministre des Affaires étrangères, Vincent Biruta, et la France, par son ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères, Jean-Yves Le Drian. L’ancien Chef d’Etat français, Nicolas Sarkozy, a participé à la cérémonie ainsi que Goodluck Ebele Jonathan, ancien Président de la République Fédérale du Nigeria et Monsieur Ernest Bai Koroma, ancien Président de la République de Sierra Leone.
 
Le Président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Faki Mahamat, le Président de la Commission de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Jean-Claude Kassi Brou, le Président de la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (uemoa), Abdallah Boureima, ainsi que le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, Mohamed Ibn Chambas, étaient également présents.
 
La cérémonie d’investiture s’est déroulée de la manière suivante :
- Ouverture de l’audience par le Président du Conseil Constitutionnel, suivie de la lecture de la décision de proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle ;
- Prestation de serment par le Président ;
- Félicitations des membres du Conseil Constitutionnel et du Secrétaire Général de cette Institution au Président de la République ;
- Remise du « Grand Collier de l’Ordre » au Président de la République par la Grande Chancelière de l’Ordre national ;
⁃ Adresse solennelle du Président de la République, suivie des honneurs militaires.
 

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?