Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Lun, Aoû
0 Nouveaux Articles

Tambacounda
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Ceux qui croyaient, qu’à Tambacounda les histoires de sorcellerie sont révolues, vont vite déchanter. Un cas s’est produit au quartier Diallobougou et alimente les conversations. La vieille F. S. a été surprise sur une fille, T. Ba, en pleine nuit au moment où toute la famille était plongée dans les bras de morphée. La sorcière tentait de s’emparer de l’âme de la jeune fille. Elle a été démasquée suite aux cris de la fille, avant d’être passée à tabac par la famille et le voisinage. Conduit à la police, elle reconnait les faits et se dit prête à abandonner ses pratiques.

Le quartier Diallobougou de Tambacounda est secoué par une histoire de « deum » qui n’a pas encore fini d’alimenter les conversations dans les Grand-Place et autres places publiques. En effet, selon nos sources, dans la nuit du vendredi au samedi dernier, vers 2heures du matin, la jeune fille, T. Bâ qui avait abandonné la chambre pour prendre place dans la cour de la maison, à cause de la forte canicule dans la région orientale, a été rejointe par la vieille F.S. au moment où toute la famille était plongée dans les bras de morphée. La jeune dame, âgée environ de 23 ans, mère d’un enfant, venait d’être « atteinte » par la sorcière qui voulait s’emparer de son âme. T. Ba crie de toutes ses forces pour appeler au secours. 

 
Sa maman et sa tante qui avaient pris place, elles aussi, dans la cour de la maison, se réveillent brusquement et surprennent la vieille F.S sur la jeune maman. Le spectacle qu’offrait la vieille dame sur T. Bâ était indescriptible. La mère et la tante, après une lutte acharnée avec sur la vieille dame, parviennent à tirer d’affaire leur fille avant que le voisinage, ameuté par les cris se déplace en masse. Jetée à terre, la sorcière est passée à tabac avant d’être conduite manu militari à la police. Devant les policiers, F.S, la cinquante passée, reconnait sans ambages les faits de sorcellerie et se dit prête à abandonner ses pratiques. Interrogée sur sa provenance, elle déclare être originaire du village de Pomountogou, dans le département de Tambacounda. La jeune T. Bâ, quant à elle, restée évanouie pendant des heures, avait fini par plonger sa famille et son voisinage dans la peur, avant de retrouver ses esprits dans la matinée du samedi.
 
Assane Diallo
SOURCE: L'OFFICE

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?