Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
27
Ven, Mai
7 Nouveaux Articles

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

1,4 milliard d’euros, soit 751 milliards de francs CFA, c’est la somme que la Côte d’Ivoire ne remboursera pas à la France l’année prochaine, au titre de sa dette antérieure à 2012. Cet argent sera déposé sur un compte de l’Agence française de développement puis fléché vers des projets jugés prioritaires par le gouvernement ivoirien, en accord avec la France : la formation et l’emploi des jeunes, le développement urbain, l’agriculture et la préservation de la biodiversité. Sans oublier le renforcement de la gouvernance des institutions publiques.

La dette bilatérale est donc transformée en don. Un mécanisme inventé par les autorités françaises il y a vingt ans, lors de l’allègement mondial de la dette des pays pauvres très endettés, ou PPTE. Dix-huit pays ont bénéficié de ces « contrats de désendettement et de développement » avec Paris, au premier rang desquels le Cameroun, le Congo, et, donc, la Côte d’Ivoire. Pour ce dernier pays, c’est une bulle d’oxygène : il ploie, cette année, sous le poids croissant du service de sa dette, contractée en majorité auprès du marché financier mondial privé.

 

source: https://www.rfi.fr/fr/afrique/20211028-la-c%C3%B4te-d-ivoire-signe-un-nouveau-contrat-de-d%C3%A9sendettement-avec-la-france

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?