Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×

Sidebar

05
Mar, Mar
34 Nouveaux Articles

L’Asp a versé plus de 371 millions FCfa dans les caisses de l’Etat

ÉCONOMIE
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Fast backlinks and Guest-post hosting

L’OBS – Après un an d’existence, l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (Asp) a esquissé hier un bilan d’étape consistant à mettre en lumière les résultats déjà obtenus et les difficultés rencontrées, afin d’ouvrir de nouvelles perspectives.

L’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (Asp) a été créée le 05 août 2013. Elle est logée au sein du ministère de l’Intérieur pour répondre aux besoins sécuritaires des communautés de base tout en étant une action significative de lutte contre le chômage. Après un an de mise en œuvre de la gouvernance sécuritaire de proximité, la direction centrale de l’Asp a esquissé hier un bilan d’étape. 

Selon son Directeur général, Dr Pape Khaly Niang, l’Asp a versé 371 millions FCfa à l’Etat du Sénégal, dans le cadre de la mutualisation du partenariat avec les collectivités locales et le secteur privé. Dans ce sens, informe-t-il, l’Asp a signé des conventions avec des structures privées incluant une contrepartie financière de 30 000 FCfa par élément mis à disposition.

2000 Asp déployés au niveau des collectivités locales

De toutes les structures qui ont bénéficié des services de l’Asp, ce sont les collectivités locales qui se sont taillé la part du lion avec un déploiement de 2 000 agents. Selon Dr Niang, dans les communes où ils exercent, les assistants sont d’un apport considérable, compte tenu des responsabilités qui leur sont souvent confiées. Certains parmi eux, indique-t-il, font office de secrétaire municipal, c’est-à-dire de collaborateur direct du Maire dans certaines communes. Dans certaines localités, ces assistants exercent des missions de police municipale, anticipant sur les nouvelles prérogatives conférées aux maires par l’acte III de la décentralisation. Dr Niang a ajouté que l’Union des associations des élus locaux a signé une convention de mise à disposition de 2000 assistants avec une contrepartie financière évaluée au titre du second trimestre de 2014 à 360 millions FCfa.

Les contraintes de l’Asp

Pour Dr Papa Khaly Niang, les résultats encourageants de l’Asp l’amènent à envisager l’approfondissement de son action par l’élaboration d’un document d’orientation stratégique qui fixe les objectifs et établit l’ordre de priorité. Il a cependant souligné que certaines contraintes comme la tension de trésorerie, l’absence de statut de l’Asp, le non-respect du principe de proximité qui doit sous-tendre tout déploiement, les comportements déviants de certains assistants, entre autres, doivent être levés. Sur ce dernier point, Dr Niang a dit que tous les agents qui ont été dénoncés pour des comportements répréhensibles ont purement et simplement été radiés. «Je ne suis pas là pour maquiller les problèmes des assistants», a-t-il affirmé. Par ailleurs, il a soutenu que le projet «Campus sûr» est une alternative à la présence des forces de l’ordre à l’université. Il s’agit, explicite-t-il, d’une appropriation de la sécurité par les étudiants eux-mêmes, car ce sont les étudiants ayant fait au minimum 3 ans d’études qui seront recrutés dans ce cadre pour leur permettre de terminer leur cycle. Ce projet est d’autant plus pertinent, conclut-il, que l’université ne peut rester une zone de non-droit après l’invite faite par le président de la République aux forces de l’ordre de quitter le campus.

IBRAHIMA DIAKHABY

 

source:http://www.gfm.sn/lasp-a-verse-plus-de-371-millions-fcfa-dans-les-caisses-de-letat/