Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Dim, Jan
5 Nouveaux Articles

Pour asseoir son développement durable sur vingt ans Rufisque lance ses consultations citoyennes

Développement durable
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

Le  secrétaire  général du comité  des Assises de Rufisque, le « rewmiste » Abdourahmane Diouf,  a tenu tout d’abord à expliquer  que ces rencontres étaient ouvertes  à tous les fils  de Rufisque  susceptibles d’apporter leur  contribution à ce brainstorming pour  esquisser  l’avenir  de la  ville  pour  les vingt  prochaines années.  « Les assises de Rufisque sont ouvertes à tous ceux  qui ont des idées pertinentes pour Rufisque », a-t-il dit avant d’ajouter :« depuis que le bureau des Assises est mis sur pied, nous communiquons avec tous ceux avec qui nous devons le faire. Et nous appelons tous ceux qui ont des idées pertinentes à rejoindre les comités scientifiques. Notre objectif ultime est à travers ces Assises de trouver des solutions aux problèmes de notre ville ». Pour lui, Rufisque  doit  réussir  à se départir  de cette étiquette  de ville  qui ravit la palme  de la saleté à toutes les autres villes du Sénégal mais aussi à se positionner  par rapport à l’avenir, eu égard aux projets structurants que l’Etat est en train de mettre en œuvre et qui risquent de la reléguer au rang de ville secondaire. 

 

 
 
Le président du bureau des Assises a embrayé  sur le même registre : « l’insalubrité, les canaux à ciel ouvert, les problèmes d’assainissement  font la réputation de la ville, il faut que ça change », a dit  El Hadji Ibrahima Sall. Pour lui, les Assises s’inscrivent dans une  démarche inclusive  et participative qui  sollicite  toutes les expertises que compte la ville. « Les défis qui nous attendent n’épargnent aucun secteur. Dans les 92 quartiers de la ville, ils vont mobiliser l’expertise locale, nationale et internationale, la coproduction et la co-conception seront les particularités des Assises »,
 
Intervenant  par visioconférence l’historien Mamadou Diouf  a estimé que les responsables doivent trouver une nouvelle vocation à la ville  en mettant l’accent sur la résolution des urgences environnementales  et la question de l’emploi des jeunes.  « Il faut trouver une vocation à la ville de Rufisque. Et cela passe par des solutions aux problèmes environnementaux et à la création d’emplois. Il faut pour ce faire une décentralisation  dans les quartiers » a-t-il expliqué avant de saluer l’esprit des Assises.  Le maire  de la commune  de Rufisque Ouest  a pour sa part estimé  que  les différents gouvernements  et équipes municipales ont  fait  ce qu’ils  estimaient être le mieux pour le développement  de Rufisque. Aujourd’hui, il appartient aux  populations d’indiquer à travers ces Assises la voie à suivre, en donnant les possibilités aux initiateurs des consultations citoyennes afin qu’ils  trouvent des solutions aux problèmes dont souffre la ville » a dit Alioune Mar.  
 
A en croire enfin Omar Cissé, le président du comité  scientifique, ces assises doivent  permettre de produire  pour Rufisque « un plan de développement durable pour les 20 ans à venir». Il faut cependant dire que la  tenue de ces Assises n’agrée pas de larges franges des populations de la ville de Mame Coumba Lamb. Les critiques fusent aussi bien sur les réseaux sociaux, à travers le «Groupe wakh sa khalaat» qu’au niveau des politiques et de la société civile.
 
source: http://www.sudonline.sn/rufisque-lance-ses-consultations-citoyennes_a_24286.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?