Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Lun, Aoû
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

LUC NICOLAI A TOUBA - «Je n’ai jamais eu peur durant ma détention»

L'OBS - En liberté conditionnelle depuis le 14 février dernier, Luc Nicolaï a réservé, hier, sa première sortie à l’intérieur du pays à son marabout, à Touba. Le promoteur de lutte a mis à profit sa visite pour revenir sur sa détention préventive et son avenir dans les arènes.

Quelques jours après sa libération de prison, Serigne Fallou Luc Nicolaï a rendu visite, hier, au fils de son homonyme, Serigne Abdou Karim Mbacké «Borom Makarimal Akhla» à Touba Ndindy. En compagnie de son ami Modou Lô, le promoteur de la Petite côte a fait escale au domicile de Serigne Cheikh Ndindy, fils de Serigne Fallou Mbacké. 

Mais ce dernier était hors de Touba. La délégation restreinte a fait cap sur Touba Ndindy. Sur place, Luc  a réagi sur un éventuel retour dans l’arène. «Il est conditionné par un Ndiguël (…) Je suis en face de Serigne Fallou», a-t-il dit à son marabout à qui il a renouvelé son acte d’allégeance. Luc s’est aussi entretenu avec Serigne Abdou Karim Mbacké  sur les conditions de sa détention préventive. «Je n’ai jamais eu peur durant ma détention. J’ai senti toujours la présence de Serigne Fallou,  que vous incarner aujourd’hui, à mes côtés.» L’enfant de la Petite côte  fond en larmes avant d’ajouter que cette épreuve qu’il vient de subir lui a permis de mesurer l’attachement de ses compatriotes à son égard.

«Serigne Fallou, notre seul refuge»

Serigne Abdou Karim Mbacké «Borom Makarimal Akhla», profondément touché par la démarche de son nouveau talibé, lui a rassuré. «Je vous tiendrai par la main et vous guiderai vers Serigne Fallou, notre unique refuge ici-bas et à l’au-delà», lui a-t-il dit. Comme pour officialiser la relance des activités de son talibé, le marabout lui dit : «Vous n’avez aucun antécédent avec le Cng, encore moins avec les lutteurs, vous pouvez donc reprendre vos activités».

Reçue avec tous les honneurs à «La Maison-Blanche» (domicile du marabout, sise à l’entrée de Touba Ndindy, à cinq kilomètres à l’est de la Grande Mosquée de Touba), la délégation a eu le privilège de voir les portes du mausolée de Serigne Fallou ouvertes pour qu’elle puisse se recueillir. A cette étape de la visite, la délégation s’est vue envahie par une liesse populaire, en majeure partie des jeunes scandant «kharagne Lô».

 ABDOULAYE BAMBA SALL

SOURCE: http://www.gfm.sn/actualites/item/11657-luc-nicolai-a-touba-je-nai-jamais-eu-peur-durant-ma-detention.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?