Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
24
Mar, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le président de la République, Macky Sall, a reçu, mercredi, le rapport annuel d’activités pour l’année 2013 de la Commission électorale nationale autonome (Cena) des mains de son président, Doudou Ndir. Selon le chef de l’Etat, la Cena, depuis sa création, a joué un rôle fondamental dans le renforcement de notre démocratie, en se plaçant au-dessus des contingences partisanes et en étant impartiale, neutre et équidistante des partis politiques.

Recevant le rapport, le chef de l’Etat a rappelé qu’au-delà du rituel républicain qui l’entoure, cet événement lui offre l’occasion de redire toute la satisfaction qu’il éprouve, et avec lui nos partenaires, les observateurs internationaux, pour le travail remarquable abattu par la Cena depuis sa création, dans le cadre du renforcement de nos acquis démocratiques.

« En parcourant votre Rapport, j’ai pu découvrir que vous avez mené de nombreuses activités aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’étranger. Les travaux de la Commission technique pour le réexamen du Code électoral, dont la présidence vous avait été confiée à l’unanimité, se sont déroulés dans les délais impartis ; ce pourquoi je tiens à vous féliciter et vous adresser tous mes compliments », a dit Macky Sall au président de la Cena.

Au-dessus des contingences partisanes
Selon le chef de l’Etat, la Cena, depuis sa création, a su jouer un rôle fondamental dans le renforcement de notre démocratie, en se plaçant au-dessus des contingences partisanes et en étant impartiale, neutre et équidistante des partis politiques.  Il a ajouté qu’elle remplit parfaitement ses missions de contrôle et de supervision des élections.

De l’avis du chef de l’Etat, la démocratie est l’un de nos plus grands acquis et nous devons à tout prix la préserver. « Elle a ses exigences, la démocratie. Le dialogue est une de ses composantes essentielles. Celui-ci implique des différences et parfois des divergences d’opinions. Mais nous ne devons avoir pour seul objectif et pour unique motivation que l’intérêt général et le bien-être de nos populations », a encore poursuivi le président Sall.

Macky Sall ajoute : « Nous devons toujours privilégier le dialogue et le consensus, dans le respect du choix des Sénégalais, tel qu’il s’exprime à travers les urnes. C’est le seul moyen d’éviter à notre cher Sénégal des tragiques soubresauts qui affectent le destin de nombre de pays sur notre continent. Ainsi seulement, pourrons-nous continuer à faire du Sénégal le havre de paix qu’il a toujours été ».

Appel à la sérénité pour les locales
Revenant sur les élections locales du 29 juin 2014 avec l’entrée en vigueur de l’Acte 3 de la Décentralisation, le président a dit qu’elles reconfigurent la géographie du pouvoir et imposent de nouvelles responsabilités qui sont de nature à susciter davantage de rivalités.

C’est pourquoi, le président de la République en appelle à la sérénité et au sens des responsabilités de chacune et  de chacun, pour le respect des règles démocratiques et l’application scrupuleuse des bonnes pratiques électorales, ce qui, évidemment, exclut tout recours à la violence sous quelque forme que ce soit. Pour le chef de l’Etat, l’intérêt du pays doit être placé au-dessus des contingences idéologiques et politiciennes, et comme par le passé, la sérénité doit prévaloir, pour que les élections se déroulent dans le calme.

« Il me plaît de souligner le rôle prépondérant que la Cena et ses démembrements ont joué dans la gestion des scrutins présidentiel et législatif de 2012. C’est ce même engagement patriotique que les Sénégalais attendent de votre Institution pour la bonne tenue des élections locales à venir », a martelé le président Sall.

Se remettre au travail
« Au sortir de ces élections, nous devrons nous remettre immédiatement au travail, pour répondre aux attentes exprimées par les populations. Nous devons arrêter les débats stériles et les campagnes électorales permanentes, pour nous tourner résolument vers la prise en compte des préoccupations des populations. Tant il est vrai que le travail s’accommode mal de la palabre incessante », a souligné le chef de l’Etat.

Selon lui, les pays amis, les organismes financiers et les bailleurs de fonds nous ont offert de nous accompagner, dans le cadre d’un partenariat efficace et porteur de croissance dans des domaines socio-économiques bien identifiés. Dès lors, a-t-il soutenu, notre pays dispose de tous les atouts pour aller vers l’émergence. « Le développement n’est pas une manne tombant du ciel : il impose de se retrousser les manches », a-t-il poursuivi.

« J’ai engagé le gouvernement, sous l’autorité de Madame le Premier ministre, à accélérer le rythme d’exécution de nos politiques et de nos projets. Un programme d’exécution des tâches avec un échéancier précis sera élaboré pour chaque département ministériel, avec comme seul crédo : la production de résultats concrets. A cet égard, aucune lenteur ne sera tolérée », a dit, avec force, le président Sall.

Aux membres de la Cena, il a promis que l’Etat examinera, avec la plus grande attention, les recommandations consignées dans le Rapport, et il sera à leurs côtés chaque fois que de besoin, pour les accompagner dans l’accomplissement de leur mission au service de la Nation. 

El hadji Abdoulaye THIAM

 

DOUDOU NDIR, PRÉSIDENT DE LA CENA : « NOUS ESPÉRONS UN FORT TAUX DE PARTICIPATION AUX LOCALES »
La forte affluence aux inscriptions sur les listes électorales fait espérer un taux de participation appréciable pour les scrutins à venir, a dit Doudou Ndir. Il remettait, mercredi, le rapport annuel d’activités de la Cena au chef de l’Etat.

M. Doudou Ndir a d’abord rappelé que c’est l’article L 20 du Code électoral qui prescrit l'élaboration d'un Rapport général après chaque élection ou référendum et d'un Rapport annuel d'activités à publier au plus tard 15 jours après leur transmission au président de la République.

Selon le président de la Cena, l'année 2013 a été une année de pause électorale. Néanmoins, a-t-il fait remarquer, son institution n'est pas restée inactive.

« La révision exceptionnelle des listes électorales a connu un certain nombre de prorogations, afin de permettre au plus grand nombre de nos concitoyens de s'inscrire, et par la même occasion,  mettre à jour le fichier électoral et la carte électorale », a-t-il souligné. Il a reconnu que le compte-rendu de ses équipes sur le terrain a donné un résultat satisfaisant obtenu à l'issue de ces prorogations. « Certains d'entre nous ont effectué des déplacements à l'étranger pour les besoins d'observation d'élection; et au vu des rapports produits, ces déplacements ont été fructueux et enrichissants grâce à la prestation de qualité des plénipotentiaires de la Cena », a expliqué le président Ndir. Il a aussi noté les diverses rencontres de mise à niveau avec leurs partenaires techniques et financiers en matière électorale, le ministère de l'Intérieur, l’Usaid, l’Union européenne, pour ne citer que ceux-là.

Selon le magistrat, la Cena a reçu des visites de représentants de pays frères, que sont le Bénin, la Guinée-Bissau, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, la République de Guinée, venus s'inspirer de notre expérience en contrôle et en supervision des scrutins électoraux.

Il est également revenu sur l'entrée en vigueur de l'Acte 3 de la décentralisation qui aura pour conséquence la reconfiguration en profondeur du territoire national à travers une redéfinition des collectivités locales, entraînant ainsi le réaménagement des circonscriptions électorales.

Exigences de la démocratie
Sur les élections locales qui pointent à l'horizon, avec les agitations notées au sein des états-majors des partis politiques, de la société civile et des organisations féminines, le président de la Cena a dit que l'engouement et la forte affluence aux inscriptions sur les listes électorales font espérer un taux de participation appréciable pour les scrutins à venir.Pour lui, la distribution des rôles et responsabilités au sein des collectivités locales suscitera naturellement des ambitions et fera naître des passions saines.  La Cena, selon son président, est appelée, par conséquent, à être plus attentive sur l'exploitation judicieuse du Code électoral.

« Nous exhortons, dès à présent à plus de vigilance quant à la prise en considération du nouveau Code dont notre pays s'est doté récemment », a prévenu M. Ndir. Il a ajouté que dans le rôle que lui confère la Ioi, elle (Cena) se doit d'être l'élément stabilisateur et régulateur, pour créer des rapports de confiance entre les différents protagonistes du jeu électoral et rassurer les électeurs quant à la préservation et la sauvegarde de leur suffrage.

Tout en soutenant que la démocratie a ses exigences, M. Ndir a martelé qu’une de ses réalités fondamentales, est d'accepter la libre confrontation d'idées et d'une certaine manière, le discours contradictoire pour aboutir à des consensus et promouvoir l'intérêt général.

Selon M. Ndir, notre pays a, de tout temps, prouvé sa capacité à se transcender et à réussir un sursaut salvateur chaque fois que de besoin.

« L'aboutissement, dans les délais impartis, du travail de la Commission technique de la Revue du Code électoral, édifie sur le degré de responsabilité et d'engagement patriotique des partis politiques de notre pays », a-t-il souligné. A preuve, il a remarqué que les représentants de ces partis ont pu établir des compromis qu'il convient de saluer et de magnifier.

« Des divergences et désaccords ont été constatés, mais compromis ne signifie nullement unanimité; cependant, la courtoisie, le calme et la pondération qui ont prévalu durant toutes ces discussions méritent d'être soulignés. Cette situation constatée a contribué à baliser l'espace Politique et public, et créer ainsi des conditions idoines pour aller à des élections locales apaisées et transparentes dans la quiétude et la tranquillité », dit M. Ndir.

Respect du calendrier républicain
« C'est ainsi que les conclusions tirées de la réunion de restitution de la Commission technique, et portées à votre appréciation, nous ont permis de prendre les mesures adéquates et ainsi, maintenir le respect du calendrier électoral qui a fixé la date des élections locales au 29 juin 2014 », a commenté le président de la Cena. Il s’est félicité des efforts du ministre du Budget pour doter la Cena les moyens de son fonctionnement.  Aussi, a-t-il assuré au chef de l’Etat de la ferme et inébranlable volonté de l’institution de mener, dans la plus parfaite intransigeance, son rôle en amont et en aval de contrôle et de supervision des élections à venir. M. Ndir en a appelé au sens des responsabilités de tous; car il y va du maintien de l'équilibre de la paix sociale dans notre pays.

« Notre vaillant peuple aspire aux progrès et au bonheur dans un Etat respecté, dans l'unité et la concorde nationale pour que vive la République; les acteurs politiques à travers leur comportement,  ont l'obligation de mettre les citoyens dans les conditions propices à leur épanouissement », a lancé le président de la Cena. Pour lui, le développement du Sénégal ne peut se concevoir sans l'effort et la participation de tous ses fils. Il en a profité pour encourager l’initiative du chef de l’Etat d'inviter à la concertation, au-delà de la classe Politique, tous les Sénégalais d'ici et de la diaspora. Il a cité le message pathétique pour la paix lancé à Ziguinchor et le programme multisectoriel ambitieux et salutaire pour la région du Sud. Sur le "Yonou Yokouté", profession de foi du président Sall, intégré dans le nouveau concept du Plan Sénégal émergent (Pse), dont la réalisation nécessitera beaucoup de moyens, le président de la Cena a salué la réunion du Groupe consultatif de Paris qui a enregistré des engagements de financement dépassant de loin toutes les attentes.

Synthèse par El. H. A. THIAM
source :http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=39019:macky-sall-recevant-le-rapport-de-la-cena-l-vous-jouez-un-role-fondamental-dans-le-renforcement-de-la-democratie-r-&catid=78:a-la-une&Itemid=255

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?