Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Mer, Jui
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le ministre de la Justice et Garde des sceaux, Me Sidiki Kaba a dénoncé hier, la voie par laquelle, la France a rendu publique sa décision de classer sans suite, la plainte de l’Etat du Sénégal contre Karim, pour enrichissement illicite.

Le Sénégal n’est pas content de l’attitude de la France et il le fait savoir. Le ministre de la Justice et Garde des sceaux a en effet déploré les circonstances dans lesquelles la Justice française a rendu publique sa décision de classer sans suite le dossier de Karim Wade, poursuivi par l’Etat du Sénégal, pour enrichissement illicite. «Les circonstances dans lesquelles cette information a été portée à la connaissance du monde par la presse violent les relations de coopération judiciaire entre la France et le Sénégal», a déclaré Sidiki Kaba. 

Le Garde des sceaux réagissait en marge d’une journée de partage et de vulgarisation des recommandations du sous comité pour la prévention de la torture et autres traitements cruels, inhumains et dégradants. «Les voies diplomatiques devaient être utilisées, notamment le ministère des Affaires étrangères qui devait informer l’Etat du Sénégal. Cela n’a pas été le cas, nous déplorons ce fait», a encore ajouté Sidiki Kaba. 
Aussi, a-t-il invité à savoir raison gardée, puisque, indique-il, plusieurs commissions rogatoires ont été données à plusieurs pays. «La France a estimé au regard des éléments dont elle dispose, de classer ce dossier sans suite, le Sénégal prend acte mais la procédure continue», promet-il. Il indique que le Sénégal n’a pas de leçon à recevoir de la part de qui que ce soit, étant donné que son système judiciaire est indépendant. «Un procès doit avoir le 30 juillet, les conditions d’organisation de ce procès, nous ferons en sorte qu’il soit dans l’impartialité, qu’une décision soit rendue en fonction des éléments dont les juges disposent par rapport à ce dossier», a réaffirmé le Garde des sceaux.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

SOURCE:http://www.lequotidien.sn/index.php/societe/item/32224-position-classement-sans-suite-de-la-plainte-de-l%E2%80%99etat-contre-karim-wade--sidiki-kaba-d%C3%A9plore-l%E2%80%99attitude-de-la-france

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?