Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
19
Jeu, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La ministre de l’énergie s’est prononcée sur les coupures qui font rage ces temps-ci à Dakar. En effet, Maïmouna Ndoye SECK qui assistait hier à la conférence de presse de Seydou Guèye hier, a déclaré en marge de celle-ci, que l’État faisait le nécessaire pour le retour à la normale sans pour autant préciser une date.

 

La fin des délestages n’est pas pour demain. Si on en croit les déclarations de la ministre de l’énergie. Maïmouna Ndoye SECK s’est prononcée sur les coupures d’électricité en marge de la conférence de presse organisée hier par Seydou Guèye,  chef de fil de la coalition Benno bokk yaakar de la Médina : «Le gouvernement a trouvé une solution qui est entrain d’être mise en œuvre. Il y a des contraintes techniques puisque cette centrale n’est pas conçue pour fonctionner avec du gasoil. Ce qui fait que les réservoirs sur place ont une capacité limitée », a-t-elle déclaré. 
Et de poursuivre : « Nous sommes entrain d’acheminer les camions sur place pour que la centrale puisse fonctionner 24 heures sur 24 avec du gasoil ». La ministre de l’énergie a confié que la distance qui sépare la centrale de Dakar, fait que cela prend un peu de temps pour sa mise en œuvre. 
 
Néanmoins, Maïmouna Ndoye SECK a tenu à rassurer sur le retour à la normale tout en se gardant de donner une date : « Je me garderai de donner une date, c’est le directeur général de la Senelec qui gère son exploitation qui peut vous dire quand est-ce que cette solution sera opérationnelle ».
 
Maïmouna Ndoye SECK est aussi revenue sur la situation qui prévaut entre la Société africaine de raffinage (Sar) et la Senelec : « Il n’y a pas de problème particulier, il n’y a pas de conflit. C’est une situation qui est là, que nous gérons ensemble avec la Senelec et la Sar ». 
 
La ministre de l’énergie de déclare que : « le seul combat qui mérite d’être mené et que nous menons ensemble, c’est de faire en sorte que l’électricité soit disponible pour les populations ». Mme Maïmouna Ndoye SECK dit, qu’elle partage les souffrances des Sénégalais suite aux désagréments créés par les disfonctionnements dans la distribution de l’électricité. Elle a aussi réitéré les excuses de la Senelec.

 

source :http://www.sudonline.sn/l-etat-avoue-son-impuissance_a_19692.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?