Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
29
Mer, Jui
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

  Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé passe ce lundi à la Crei, après l'expiration de sa mise en demeure. Il doit déposer sur la table du procureur spécial les justificatifs de l'origine licite des biens qu'il est supposé détenir. Dans le cas contraire, les portes de la prison de Rebeuss lui seront grandement ouvertement. Ses partisans qui en mesurent la gravité de la situation sonnent la mobilisation aujourd'hui à Ziguinchor. Mais ils précisent que cela se fera dans un climat pacifique.  

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé se présente devant la Crei ce lundi pour apporter les preuves de sa fortune licite qu’il est supposé détenir. La mise en demeure devait lui permettre de rassembler tous les justificatifs. 

 

Ainsi, l’impossibilité à apporter la preuve de l’origine licite des biens qu’il est supposé détenir serait synonyme d’emprisonnement. Le maire de Ziguinchor, risque dans ce cas de rejoindre à Rebeuss son ex collaborateur de l’Anoci, Karim Wade. Ses partisans semblent mesurer la gravité de la situation, c’est pourquoi ils appellent aujourd’hui, à Ziguinchor, à une forte mobilisation pacifique.
 

 

 
Entre sérénité et angoisse, les partisans du maire ont décrété une journée de mobilisation ce lundi dans la capitale du sud . Une façon pour eux d’apporter un soutien moral à leur mentor convoqué ce matin à la CREI pour justifier sa fortune évaluer à 1.4 milliards de francs CFA . Une expiration de la mise en demeure du député maire Abdoulaye Baldé qui laisse planer de grosses incertitudes chez certains de ses partisans qui, depuis hier, ont enclenché les stratégies de mobilisation .

D’ailleurs, l’atmosphère était lourde hier, à l’hôtel de ville de Ziguinchor ou les «  centristes » comptent sonner ce lundi la mobilisation .Une mobilisation pacifique, tient à préciser l’adjoint au maire Taibou Diedhiou qui appelle ses camarades à la sérénité, même si pour la plupart d’entre eux cette convocation de Baldé peut prendre une tournure « désagréable », lâche un des militants. Pour les plus pessimistes c’est le destin de Abdoulaye Baldé qui se joue ce matin à la CREI .

En attendant l’issu de cette convocation, Ziguinchor le fief Politique du président de l’UCS, retient son souffle avec ces populations qui auront presque toutes les yeux braqués sur la CREI . Une seule question en ce moment sur toutes les lèvres  - Baldé sortira-t-il de la CREI ce lundi ?
 
source:http://www.sudonline.sn/ses-partisans-craignent-le-pire_a_20328.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?