Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
08
Lun, Aoû
0 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Les violents affrontements à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar préoccupent au plus haut point Serigne Djily Abdou Fatah Mbacké qui se dit « peiné » par la mort tragique de Bassirou Faye tué jeudi dernier au campus social de l’Ucad. Le chef religieux présente ses « sincères condoléances à la famille éplorée au nom de la communauté mouride», condamne la violence qui secoue l’université sénégalaise et dénonce une situation qui était « bien prévisible ». Selon lui, au lieu de jouer au « médecin après la mort », l’Etat doit tout mettre en œuvre pour payer à temps les bourses des étudiants afin d’éviter des situations d’affrontements. Serigne Djily propose aux autorités de verser l’argent des étudiants avant même de penser à payer les ministres, députés et autres agents de l’Etat. « L’avenir du pays est entre les mains des étudiants. 

 

Ces derniers doivent impérativement être dans des conditions leur permettant d’étudier dans le calme et la sérénité. Le pays a besoin d’eux et ils sont l’espoir de tout un peuple. Les policiers n’ont pas leur place dans le campus universitaire », martèle le jeune Mbacké-Mbacké qui appelle les étudiants à ne pas basculer dans la violence et la destruction des biens publics. Aussi, le petit-fils de Serigne Fallou exhorte le gouvernement et tous les acteurs de l’enseignement supérieur à s’asseoir autour d’une table pour trouver une solution définitive à ce problème qui dure depuis plusieurs années. Car, selon lui, l’image de l’université sénégalaise est ternie par ces événements tragiques. « Si cette situation perdure, les plus jeunes ne voudront pas continuer leurs études dans nos universités. Celles-ci ne vont accueillir que les fils des plus pauvres qui n’ont pas les moyens d’envoyer leurs enfants dans les universités européennes ou américaines. Vous ne verrez pas un seul fils d’un ministre, député ou directeur général étudier à l’Ucad », regrette Serigne Djily Abdou Fatah Mbacké. Par ailleurs, l’initiateur des « Journées Fatalikou Serigne Fallou »à Dakar demande au chef de l’Etat d’engager le plus rapidement une concertation nationale pour remettre le pays sur les rails. « Macky Sall doit faire le tour des chefs religieux, rencontrer l’opposition, recevoir tous les acteurs politiques, économiques, culturels et sociaux pour le bien du Sénégal. Ce pays nous appartient tous et nous devons continuer à œuvrer pour sa stabilité. La situation du Sénégal est très difficile et pour éviter le pire, le président de la République doit écouter son peuple », suggère Serigne Djily.


source :http://www.LERAL.net/Mort-de-l-etudiant-Bassirou-Faye-situation-du-pays-Les-verites-de-Serigne-Djily-Fatah-Mbacke_a121964.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?