Account
Please wait, authorizing ...
Not a member? Sign up now
×
16
Lun, Mai
8 Nouveaux Articles

DÉPÊCHES
Outils
Vos reglages
  • Plus petit Petit Moyen Grand Plus grand
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le prétexte tout trouvé de l'interview est la citation servie à la fille de Serigne M'backé N'diaye par l'artiste de renom, Victoria Catherine Cheddid, plus connue sous le nom de Viviane Cheddid. Laquelle a adressé une sommation interpellative à Thioro M'bar N'diaye de Walf Tv, par l'entremise de son avocat, Me Bamba Cissé. 

C'est au cours de l'émission télévisée dénommée "Petit Déj " sur Walf T.V que Thioro M'bar N'diaye aurait tenu de graves déclarations accusant la requérante d'avoir contracté une union avec l'artiste Baba Hamdy en catimini et aurait accepté ce contrat de mariage secret communément appelé "Takk Souf", et qu’après quelques jours de vie commune, Viviane a été répudiée par son nouvel époux, faisant durer son mariage " le temps d’une rose. " 

Au cours de notre entretien, Serigne M'backé N'diaye est revenu sur cette affaire, non sans faire un tour d'horizon sur l'actualité brûlante, notamment Politique. Interview! 

 

Dakaractu : Mr le ministre, votre fille Thioro M'bar N'diaye de Walf tv fait l'objet d'une citation directe de la part de la chanteuse Viviane Cheddid. En tant que père, quelle est votre réaction?

 

 

 
 Serigne M'backé N'diaye : Pour diverses raisons, je m'interdis de parler de cette affaire en public.Viviane est ma nièce. Nous avons d'excellentes relations et Thioro est non seulement ma fille, mais mon amie. Je l'adore et j'ai beaucoup de respect pour elle. Donc, je considère que c'est une affaire de famille.
 
 
Dakaractu : Nous avons tenté de joindre votre fille aux fins de recueillir ses impressions, en vain. Qu'est-ce qu'elle vous a dit par rapport à cette affaire?
 
Serigne M'backé N'diaye : Nous en avons effectivement parlé comme nous parlons de tous les sujets, sans exception. Mais avant tout, je me suis rendu à Walf pour regarder à nouveau ce passage. Et comme je viens de vous le dire, je n'en parlerai pas. D'abord c'est une affaire de famille, ensuite c'est au plan professionnel, donc concerne son Groupe Walf.
 
Dakaractu : Avez-vous entrepris une médiation?
 
Serigne M'backé N'diaye : J'ai déjà répondu. C'est une affaire de famille!
 
 Dakaractu : Venons-en à l'actualité Politique. En visite à son domicile du Point E, Me Wade a révélé que Macky Sall s'est trompé, et qu'il ne verra jamais des centaines de milliards cfa volés et planqués à l'étranger. Que répondez-vous? 
 
Serigne M'backé N'diaye : Cette déclaration du Président Wade n'est pas nouvelle et elle est conforme à la vérité. Que ceux qui soutiennent le contraire, le prouvent. Vous vous en souvenez certainement, Me Felix Sow a été le premier à dire que nous avons trouvé des milliards dans un compte en France. Amath Dansokho lui a emboîté le pas. Des commissions rogatoires ont fait le tour du monde, mais pour quel résultat? 
D'ailleurs vous me donnez l'occasion d'interpeller le Président de la République, puisqu'il parle toujours de bonne gouvernance, de transparence et de gestion vertueuse.Qu'il dise aux Sénégalais combien a coûté cette traque, si nous tenons compte de ces commissions, du fonctionnement de la CREI, des honoraires des avocats, de la mobilisation des forces de sécurité. Je ne parle pas des autres aspects, car nul ne peut évaluer le préjudice subi par notre pays en terme de perte de crédibilité, d'instabilité sociale, de fuite des investisseurs, de rareté des finances etc...
 
 
Dakaractu : Mr le ministre, vous aviez pourtant prédit que vous, dignitaires de l'ancien régime, iraient tous en prison. Sur quoi vous basiez-vous pour le prédire? Cela ne voulait-il pas dire que vous n'étiez pas exempts de reproches?
 
Serigne M'backé N'diaye : Ce n'est pas parce que je soupçonnais des frères de malversations, je les invitais à taire les querelles. Il est évident que l'opposition de l'époque ne pouvait pas attaquer les président Wade sur son bilan, et c'est pourquoi elle parlait de mal gouvernance, de dévolution monarchique du pouvoir et de son âge. Une fois au pouvoir donc, cette opposition chercherait à prouver que le régime de Wade est corrompu et c'est ce qui s'est passé.
 
 
Dakaractu : Que vous inspire le réquisitoire du procureur spécial de la Crei contre Karim Wade?
 
 Le procureur a fait un réquisitoire, mais il est dans son rôle en tant que maître des poursuites, cependant il ne lui appartient pas de prononcer un verdict. Ceci est de la compétence de la Cour par la voix de son Président. Bref, ce qui m'intéresse et c'est mon combat de tous les jours, c'est que Karim sorte de prison, qu'il ne perde pas ses droits civiques en 2017, qu'il se retrouve avec Macky Sall, tous sous l'aile de Abdoulaye Wade. L'autre combat que je mène et qui est lié à celui-là, c'est que Abdoulaye Wade occupe la place qui lui revient au Sénégal, en Afrique et dans le monde.
Je profite de cette occasion pour rendre hommage au Ministre Yousssou N'dour qui avait fait un excellent travail. Malheureusement des esprits malveillants ont anéanti tous ces efforts. Mais à l'heure du bilan, on saura qui a fait quoi et pourquoi. On nous embarque dans une voie sans issue, faite de violence verbale ou physique, de calomnie, d'hypocrisie faisant croire au Président Wade des schémas irréalistes et quand ils lui tournent le dos, ils racontent autre chose. Ceux qui le font sauront se reconnaître. Heureusement qu'il y a d'autres qui sont d'une loyauté et d'une sincérité respectables. Très franchement, il m'arrive de me demander si certains veulent que Karim sorte de prison. J'en parlerai un jour, mais le constat est là : à trois reprises, des personnes que j'ai bien identifiées, ont saboté un travail qui pouvait aider Karim et pour tromper leurs interlocuteurs et masquer leur jeu, ils disent " Serigne M'backé N'diaye travaille pour Macky", mais je ne suis pas pressé. Pour la première fois de ma vie, je réglerai des comptes. Je suis et je sais tout ce qui se passe!
 
 
Dakaractu : Partagez-vous l'avis de Me Wade qui a soutenu que Macky Sall "est victime d'escroquerie", faisant allusion à la traque des biens mal acquis, particulièrement du cas de son fils embastillé?
 
Serigne M'backé N'diaye : Le Président Wade a raison de dire que Macky est victime d'escroquerie et les auteurs de ce vaste complot sont des gens qui cherchent à le déstabiliser, à l'affaiblir et à le battre pour le remplacer en 2O17. Si nous ne sommes pas vigilants, ces comploteurs qui préparent une alliance qui va surprendre plus d'un, vont créer de réels problèmes à Macky. Ils sont à l'APR, ils sont au PDS et ils sont dans ce qu'on appelle les forces de gauche. Retenez bien ceci!!!
 
 
Dakaractu : Pensez-vous que Benno va présenter son candidat contre Macky comme le véhicule Wade?
 
Serigne M'backé N'diaye : Je n'ai pas attendu Wade pour le dire. J'en parle depuis plus d'un an. Khalifa Sall sera candidat, Malick Gackou le sera, Idrissa Seck, Pape Diop, Abdoulaye Baldé le seront et la gauche aura son candidat, sans parler du PDS et je vais plus loin : Khalifa va gagner à Dakar et Gackou dans la banlieue, or la seule région de Dakar fait 25% de l'électorat, Idrissa conservera Thiès qui fait 13 %, Baldé Zighinchor, Karim contrôlerait le milieu mouride avec 14 % et Macky gagnerait Matam, St-Louis, Fatick, Tamba et Kolda, mais ces régions sont électoralement faibles. Voilà pourquoi l'appel du Président Abdoulaye Wade pour les retrouvailles de la famille libérale est très, très pertinent. C'est dire que ceux qui prétendent soutenir Macky et qui s'attaquent à Wade et le PDS, ou ils n'ont rien compris de la Politique, où ils font  exprès. Que chacun prenne et assume ses responsabilités. Une division des libéraux favorise le retour des socialistes au pouvoir.
 
 
Dakaractu : Nous sommes à quelques encablures de la Présidentielle. D'aucuns soutiennent que Macky bat déjà campagne, notamment avec sa tournée d'une semaine en Casamance...
 
Serigne M'backé N'diaye : Il est difficile de faire le distinguo entre un Président qui fait son job et un président en campagne, dès lors qu'il est candidat à sa propre succession. Dans le passé on a fait ces reproches à Diouf, mais aussi à Wade.
 
 
Dakaractu : Vous avez un dernier mot?
 
 Mon dernier mot est un espoir, espoir de voir la famille libérale réconciliée, aller aux élections de 2017 et de 2019 et que Abdoulaye Wade puisse enfin jouir du traitement qu'il mérite.   
 
source: http://www.dakaractu.com/Serigne-M-backe-N-diaye-Des-gens-pres-de-Macky-Sall-complotent-contre-lui-pour-prendre-sa-place-en-2017-Khalifa-Sall_a84713.html

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité. S'inscrire' ou connectez-vous à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?